Maxime Demers
Journal de Montréal

Un retour au grand écran

Benoît Brière - Un retour au grand écran

Maxime Demers

Dernière mise à jour: 30-06-2011 | 12h46

Mine de rien, Benoît Brière n’avait pas joué de premier rôle au cinéma depuis La Grande Séduction… il y a plus de huit ans! Aujourd’hui, il savoure pleinement ce retour en force au grand écran.

Ces dernières années, j’ai fait beaucoup de caméos et de petits rôles au cinéma pour la simple et bonne raison que je joue beaucoup au théâtre, explique le comédien qui donne la réplique à Louis-José Houde et Michel Côté dans Le sens de l’humour (à l’affiche mercredi).

«Là, par exemple, je suis déjà en train de régler janvier 2014 pour le théâtre; or, le cinéma, avec les budgets qui débarquent à la dernière minute, est difficilement compatible avec les horaires de théâtre.

Pour tourner un film, il faut être libre pendant deux mois. Je suis donc tributaire de cela, et ça fait en sorte que je tourne moins. Toutefois, je m’ennuie du tournage! Le théâtre restera toujours mon dada principal, mais j’adore tourner.»

Curieusement, ses rôles les plus substantiels, Benoît Brière les a obtenus dans des productions françaises : Magique, tourné dans les Laurentides mais passé inaperçu lors de sa sortie québécoise et Voyez comme ils dansent, de Claude Miller, qui n’a pas encore pris l’affiche.

«Depuis que je suis directeur artistique du Théâtre du Vieux Terrebonne, je joue un été sur deux, me laissant un été libre pour les tournages potentiels, indique l’acteur. «Ça m’a permis de faire Magique en 2008 et Le sens de l’humour en 2010. Et je me croise les doigts pour l’été 2012!»

À LIRE AUSSI:

UNE AUDITION CONVAINCANTE

C’est en audition que Benoît Brière a décroché le rôle de Marco Fortier, un jovial humoriste de second ordre, une audition si convaincante que le réalisateur Émile Gaudreault et le co-scénariste Benoît Pelletier se sont aussitôt mis à genou et lui ont lancé : «Merci, tu as le rôle! ».

«Le pire, c’est que c’est vrai!, raconte Brière. Ils se sont vraiment mis à quatre pattes. C’est rare qu’on sort d’une audition en sachant tout de suite qu’on a le rôle. En général, on attend que le téléphone sonne pendant des jours…

«Quand tu passes une audition, c’est rare que tu as eu accès à tout le scénario, ajoute le comédien. En général, on se fait juste briefer par un agent de casting, ce qui est, selon moi, déplorable.

«Là, on m’a envoyé le scénario au complet; j’ai pris le temps de le lire, d’en discuter avec le réalisateur (Émile Gaudreault) et le co-auteur (Benoît Pelletier). Je suis donc arrivé très préparé.»

UN GARS DE LA GANG

En obtenant ce rôle, Benoît Brière se joignait à l’équipe qui avait signé, il y a deux ans, le succès estival De père en flic (le réalisateur Émile Gaudreault, les acteurs Louis-José Houde et Michel Côté).

Toutefois, jamais il n’a senti qu’il arrivait au sein d’une gang déjà établie. «Je n’ai jamais senti de contrecoup de De père en flic, dit-il. Parce que, même pour eux, il n’a jamais été question de cela, pendant le tournage du Sens de l’humour. On n’en a jamais parlé parce que c’est tellement un autre univers, tellement des personnages différents.»

Pour son personnage, Brière a dû apprivoiser le métier d’humoriste, avec lequel, étonnamment, il n’était pas très familier. «C’est un métier qui est extrêmement différent et qui requiert un autre type de talent et d’exigence, observe-t-il. «J’avais déjà un immense respect, pour ce métier, et j’en ai encore plus, aujourd’hui. Il y a des gens qui m’ont déjà dit que je devrais tenter ma chance comme humoriste parce qu’ils me trouvent drôle, mais je leur réponds toujours que ce n’est pas pour moi.

«Moi, je joue des textes écrits par des auteurs et je me considère comme un interprète. Toutefois, des gens comme Louis-José Houde ou Lise Dion écrivent leur propre matériel. Le stress dans lequel ils sont avant d’embarquer sur scène doit être terrible. Les scènes du film que j’ai trouvées le plus difficile à tourner sont d’ailleurs celles où mon personnage faisait du stand-up sur scène. C’est totalement un autre monde.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos