Sandrine Bisson

Une nomination qui tombe à point - Sandrine Bisson

Serge Drouin

Dernière mise à jour: 11-03-2010 | 17h20

Après dix ans de carrière, la comédienne Sandrine Bisson voit comme «un beau cadeau» sa nomination dans la catégorie Meilleure actrice de soutien en marge du prochain gala des Jutra, qui aura lieu le 28 mars.

Cette nomination, Sandrine Bisson la doit à son rôle de mère dans le film 1981, de Ricardo Trogi.

Elle joue la mère du jeune Jean-Carl Boucher. Ce dernier interprète Ricardo Trogi, ado.

Les cinéphiles qui ont vu le film se souviennent sans doute de cette scène où la mère pète les plombs.

C’est d’ailleurs avec cette scène que Sandrine Bisson a obtenu le rôle en question.

«C’était ma scène d’audition, signale-t-elle. Je me souviens l’avoir passée en compagnie de Jean-Carl (Boucher) et nous avions tout de suite connecté tous les deux. D’après ce que j’ai su, je crois que Ricardo (Trogi) a montré mon audition à sa soeur pour lui demander son avis. Quand elle m’a vue, elle a dit : “C’est elle qui doit incarner la mère”.»

Sandrine Bisson a adoré le plateau de 1981. «Ricardo Trogi est un vrai clown sur un plateau. L’ambiance était très décontractée. Nous, on n’a seulement qu’à jouer dans ce temps-là », dit-elle.

EN CRISE

Les personnages qu’interprète Sandrine Bison arrivent souvent en crise dans un scénario.

Récemment, elle interprétait une autre mère en crise ou en désarroi dans Toute la vérité, sur les ondes de TVA.

«Je suis contente des rôles que j’ai. Toutefois, j’ai hâte d’avoir un personnage sur une longue période dans une série, pas seulement un personnage qui arrive en crise. J’aimerais pouvoir installer un personnage pendant quelques semaines. Ce serait plus doux», note-t-elle.

C’est après avoir vu la pièce , de Michel Tremblay, au Trident, que Sandrine Bison a décidé d’embrasser la carrière de comédienne.

«Quand les comédiennes ont salué le public à la fin de la représentation, j’ai eu un grand frisson et je me suis dit : “c’est ça que je veux faire”.»

Sandrine Bisson, originaire de Québec, n’a pas été retenue par le Conservatoire de Québec . Elle a étudié à l’École nationale de théâtre, promotion 1999.

«Quand t’arrives à Montréal, tu repars à zéro. Ça change la donne. Il n’y a personne qui a une vision de toi. » Elle a aussi à son actif des spectacles en France.

Actuellement, elle termine la tournée de Romance et karaoké, un spectacle qui roule depuis cinq ans.

Ayant fait beaucoup de théâtre, elle sera bientôt en vedette dans un court métrage de la réalisatrice Caroline Lajoie.

Un autre projet de jeu est dans ses tiroirs, mais il est trop tôt pour en parler présentement.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos