Insomnie dans la ville qui ne dort jamais

Journal d'une insomnie collective - Insomnie dans la ville qui ne dort jamais

 

Marie-Joëlle Parent

Dernière mise à jour: 15-04-2013 | 07h37

NEW YORK – L'insomnie touche une personne sur trois et cause des pertes de 6 milliards $ au Québec chaque année. L'ONF se penche sur le phénomène avec un nouveau projet interactif intitulé Journal d'une insomnie collective. Le film a attiré l'attention de New York et sera présenté en première au Festival du Film de TriBeCa cette semaine.

J'ai fait connaissance avec les artisans du projet vendredi lors d'une rencontre de presse avec les médias new-yorkais au club SoHo House. Le but était de leur donner un avant-goût de ce qui mijote dans le labo interactif de l'ONF, un département créé il y a quatre ans et qui bénéficie maintenant de 25 % de tout le budget de l'organisme, soit 7,5 millions $. Bref, le futur, semble-t-il, se trouve dans l'interactivité.

Le Festival de TriBeCa a d'ailleurs choisi de créer une nouvelle catégorie cette année pour les films interactifs, «Storyscapes». Journal d'une Insomnie collective se retrouve en compétition avec le film sur les robots du MIT, un film sur Star Wars et un projet de Google.

2000 témoignages

La première a lieu jeudi dans un loft de SoHo. On a construit un énorme cube noir dans lequel les spectateurs prendront place un par un pour vivre une expérience immersive dans l’univers de l’insomnie.

New York, ville anxiogène peuplée d'insomniaques, semble la ville idéale pour lancer ce genre de projet. Le site internet du film sera inauguré le même jour: onf.ca/insomnie.

De quoi s'agit-il exactement? En septembre 2012, l'équipe du film (Guillaume Braun, Bruno Choinière, Thibaut Duverneix, Philippe Lambert et Hugues Sweeney) a commencé à accumuler des témoignages d'insomniaques qui se confient la nuit à leur ordinateur. «Internet, c'est l'insomnie», dit le producteur du projet Hugues Sweeney. À titre d'exemple, il y a 100 références à l'insomnie par minute sur Twitter.

Au début, l'équipe pensait accumuler une centaine de témoignages, c'est près de 2000 qui ont déferlé sur leur serveur de partout dans le monde.

Comment participer

Pour vivre l'expérience, il faut d'abord subir la privation de sommeil. Durant le jour, on est invité à prendre rendez-vous avec un insomniaque présenté sur le site.

Durant la nuit, cet insomniaque entre en contact avec vous par texto, courriel ou téléphone pour prendre rendez-vous. On a ensuite accès au site et des centaines de journaux intimes. Le but est de mieux comprendre le phénomène.

«L'ONF en ce moment est le leader mondial dans le genre interactif, dit Hugues Sweeney. Les projets sont cités en exemple. On est comme à une première vague.» L'ONF vient d'ailleurs de recueillir six nominations aux Webby Awards pour ses projets interactifs. Les gagnants seront dévoilés le 30 avril prochain à New York.

Un de leurs prochains projets est une relecture du film Rouli-Roulant de Claude Jutra, réalisé en 1965. Le film de 15 minutes porte sur la culture du «skate-board» et l'intolérance.

«Le film de Jutra est absent dans la culture populaire et on veut lui redonner sa juste place», explique M. Sweeney. On a donc demandé à des adeptes en Indonésie, Allemagne, France, Brésil et États-Unis de recréer le film à leur façon, de raconter la même histoire aujourd'hui, mais dans leur ville. Le film devrait sortir cet été.

 


Horaire cinéma

Choisir un film
Choisir un cinéma

Vidéos

Photos