Saint-Élie-de-Caxton rêve au rythme d'Ésimésac

Première - Saint-Élie-de-Caxton rêve au rythme d'Ésimésac

 

Maxime Demers

Dernière mise à jour: 19-11-2012 | 23h08

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON - C’était soir de fête, lundi, à Saint-Élie-de-Caxton, où avait lieu la première du film Ésimésac, nouvelle adaptation d’un conte de Fred Pellerin réalisée par Luc Picard.

Autour de Fred Pellerin, la célébrité du village, les vedettes du film (dont Luc Picard, Isabel Richer, Marie-Chantal Perron, René-Richard Cyr et Marie Brassard) ont défilé sur le tapis rouge, déroulé pour l’occasion à l’entrée de l’église.

«Bienvenue à cette soirée magique, a lancé Fred Pellerin aux quelque 475 spectateurs rassemblés dans la petite église, où avait lieu cette projection toute spéciale. Après la première de Babine ici même il y a quatre ans, on va être témoin d’un autre pas sur le chemin des légendes du village!»

La première du film Babine, il y a quatre ans, avait également eu lieu dans l’église de ce petit village de quelque 1700 habitants, rendu célèbre grâce aux contes de Pellerin. «Mais cette fois-ci, on est mieux organisés, a précisé le populaire conteur. «Le soir de la première de Babine, il y avait tellement de monde que le jubé était descendu! Pour prévenir le coup, on a limité cette fois-ci le nombre de spectateurs et on a même imprimé des billets.»

Ces billets ont été distribués en priorité aux descendants et aux familles des personnages du film, puis aux habitants du village. Plusieurs membres de l’équipe technique du film ont également été invités.

Une boutade

L’idée d’une première à Saint-Élie-de-Caxton est née d’une boutade, lancée à la conférence de presse annonçant le début du tournage de Babine, il y a cinq ans. Fred Pellerin avait alors lancé aux journalistes : rendez-vous dans un an à Saint-Élie pour la première mondiale du film.

Le conteur avait tenu promesse et la première de Babine avait bel et bien eu lieu à l’église de son village. Cette fois, pour Ésimésac, c’est le distributeur (Alliance Vivafilm) qui a pris les devants en proposant d’organiser une première à Saint-Élie.

«Pour moi, c’est une belle entourloupette, a admis Fred Pellerin. C’est le genre d’événement qui coûte cher au distributeur et qu’il n’est pas obligé de faire. Ça déjoue le sens et la démarche habituelle de commercialisation d’un film. J’aime ça, faire les choses à l’envers. Et en plus, ça permet de provoquer de belles rencontres. Cet après-midi, Gildor Roy a rencontré la petite fille du forgeron qu’il joue dans le film. Je trouve ça beau.»

De retour à la maison

Après Babine, sorti en novembre 2008, Ésimésac est la seconde collaboration entre Fred Pellerin et Luc Picard. Ce dernier s’est d’ailleurs dit fébrile de partager son film avec les habitants du village. «Ça fait deux ans que je travaille sur le film et c’est comme si j’avais passé tout ce temps-là ici. J’ai donc l’impression de revenir à la maison», a expliqué l’acteur et réalisateur en présentant son film sur scène.

Inspiré d’un conte de Fred Pellerin, Ésimésac nous transporte dans l’univers magique de Saint-Élie-de-Caxton, alors que le village traverse une période difficile à cause de la crise économique.

Le film prendra l’affiche le 30 novembre sur environ 80 écrans dans la province.

Sorti à la même période il y a quatre ans, «Babine» avait connu un bon succès populaire, récoltant 2,8 millions $ au box-office québécois.

«C’est sûr que je serai content si le film fait un bon box-office, mais moi, ce qui me fait le plus plaisir, c’est de voir le monde de Saint-Elie sortir de l’église après la première avec le sourire aux lèvres», a avoué Fred Pellerin.

«La première à Saint-Élie, pour moi, c’est comme mettre la voile sur le bateau. On verra jusqu’où ce bateau nous mène...»

En vrac

— Seconde collaboration entre le conteur Fred Pellerin et le réalisateur et acteur Luc Picard, après Babine (2008)

— Le film met en vedette Nicola-Frank Vachon (Ésimésac), Luc Picard (Toussaint Brodeur), Gildor Roy (Forgeron Riopel), Marie-Chantal Perron (Jeannette Brodeur), Marie Brassard (Madame Gélinas) et Isabel Richer (La Sorcière).

Ésimésac prend l’affiche le 30 novembre. Une première montréalaise aura lieu au Cinéma Impérial le 26 novembre.


Horaire cinéma

Choisir un film
Choisir un cinéma

Vidéos

Photos