Sylvain Archambault tourne dans l'urgence

La Garde - Sylvain Archambault tourne dans l'urgence

 

Sandra Godin

Dernière mise à jour: 12-11-2012 | 17h12

LONGUEUIL – Sylvain Archambault donnera les derniers coups de manivelles de son film, qui met en vedette Paul Doucet et Antoine L’Écuyer, mardi à Longueuil, après 14 jours de tournage, dont 11 en forêt à Knowlton, dans les Cantons de l’Est.

«C’est un film qui a été écrit en urgence, tourné en urgence, avec un sujet qui doit être traité avec urgence, a confié le réalisateur lors de l’avant-dernière journée de tournage. Mais La Garde valait vraiment la peine d’être fait même si nous n’avions pas beaucoup de temps et d’argent.»

Le scénario se dessine autour d’un homme désespéré qui a perdu le droit de voir son fils depuis cinq ans et qui décide de tout tenter pour renouer avec lui. Le père et son fils de 15 ans traverseront de déchirantes épreuves, explorant ainsi le thème de la détresse des pères lors d’une séparation.

AUSSI SUR CANOE.CA:

Ce sont les premières scènes du film qui ont été tournées sur la Rive-Sud de Montréal, au moment où le père enlève son fils pour l’amener à la chasse. Stéphane Breton, Sandrine Brisson et Michèle Sirois complètent la distribution.

Scénarisé par Ian Lauzon (Piché : entre ciel et terre, De père en flic), Daniel Diaz et Ludovic Huotle, le long-métrage, réalisé avec un budget d’environ 1,4 million $, est produit par Lorraine Richard et Luc Martineau de chez Cité Amérique.

Distribué par les Films Christal, La Garde prendra l’affiche à l’automne 2013.


Horaire cinéma

Choisir un film
Choisir un cinéma

Vidéos

Photos