Quatre ans de succès mondial

Twilight - Quatre ans de succès mondial

 

Isabelle Hontebeyrie

Dernière mise à jour: 30-10-2012 | 17h59

Difficile de croire qu’il fût un temps où les noms de Robert Pattinson, Kristen Stewart et Taylor Lautner ne généraient pas une hystérie collective.

Et pourtant! C’était en 2008, avant la sortie du premier volet cinématographique de Twilight. Depuis, l’univers imaginé par Stephenie Meyer n’a cessé d’évoluer, au point de devenir un phénomène incontournable.

Quand le premier roman a été publié en 2005, les studios Paramount en ont acquis les droits. Manque de chance, leur projet d’adaptation pour le grand écran n’a mené nulle part puisque le scénario ne convenait pas à Stephenie Meyer, très pointilleuse sur l’utilisation de cette histoire d’amour entre un vampire et une étudiante.

Summit a repris les droits et a embauché la réalisatrice Catherine Hardwicke, puis Melissa Rosenberg (Dexter), qui a livré un scénario en août 2007. Le feu vert a alors été donné, ne restait plus qu’à embaucher les acteurs.

De jeunes inconnus

C’est sur le plateau d’Adventureland que Catherine Hardwicke a croisé Kristen Stewart. La jeune fille – âgée de seulement 17 ans – lui a tapé dans l’œil en raison de sa maturité. Elle a donc été choisie pour donner vie à Bella Swan.

Le choix d’Edward Cullen a été plus complexe : aucun acteur américain ne semblait faire l’affaire et il a absolument fallu prendre en compte cette fameuse chimie entre deux comédiens, indispensable pour rendre cette histoire d’amour crédible.

«Kristen a passé une audition avec Rob et c'est là que les gens les ont vus ensemble et ont dit : «On a trouvé le bon tandem.» Depuis plus d'un siècle, Edward mène sa vie comme un somnambule – jusqu'à ce qu'il rencontre Bella. Ce qui est formidable, c'est d'assister à la renaissance d'Edward au contact de Bella. Et la chimie a formidablement bien fonctionné entre nos deux interprètes», a dit le producteur Wyck Godfrey au moment des conférences de presse de promotion.

Robert Pattinson n’était pas un total inconnu, après tout, puisqu’il avait incarné Cedric Diggory dans la saga Harry Potter. Les deux jeunes ont été payés 2 millions $ chacun, tandis que Taylor Lautner, choisi pour incarner Jacob Black, un rôle appelé à prendre de l’importance, a reçu la moitié moins.
La production s’est mise en branle au milieu de l’excitation des amateurs des romans, ravis que la saga voie le jour au grand écran. Mais la pré-production de Twilight : Fascination est demeurée un phénomène marginal. Le film a bénéficié d’un budget modeste – 37 millions $ – et a été distribué par des studios – Summit Entertainement – dont les derniers films aux titres évocateurs comme Plein gaz ou Penelope ont été des flops.

L’industrie a pris conscience du potentiel de Twilight quand les serveurs du site MTV.com ont lâché au moment de la mise en ligne des photos des acteurs du film. Et quand la bande-annonce a battu des records de visionnements sur internet, tout le monde a su que le succès serait au rendez-vous.

Boule de neige

Personne ne s’attendait, par contre, à un tel raz-de-marée. Les admirateurs ont pris d’assaut le plateau et le tapis rouge de la première, le film a fracassé des records au box-office et a engrangé 382,13 millions $.

Quand le tournage de Twilight : Tentation a débuté, c’était la folie la plus totale. Les studios ont alors été obligés d’embaucher des gardiens de sécurité pour protéger les acteurs... et le secret du plateau. Qui dit succès dit aussi grosse augmentation de salaire. Le duo principal a ainsi vu ses revenus grimper à 12 millions $ chacun, du jamais vu pour des jeunes qui n’ont pas encore 20 ans!

«Je vis de la même manière qu’avant, si ce n’est que maintenant, on me reconnaît dans la rue, ce qui, en soi, n’est pas une mauvaise chose», a commenté Robert Pattinson au moment de la sortie de Tentation. Même son de cloche du côté de Taylor Lautner, seule Kristen Stewart s’avouait un peu «dépassée par le nombre d’admirateurs».

La machine Twilight est désormais bien rodée : les films sortent tous les ans, les tournages se déroulent à Vancouver avec quelques incursions dans des pays étrangers, les acteurs raflent tous les prix aux MTV Movie Awards et les présentations au ComicCon de San Diego attirent des milliers de «Twi Hards» (le surnom donné aux amateurs de la franchise), sans compter les tournées de promotions aux quatre coins du monde... y compris au Japon.
Le succès appelant le succès, la production a pu bénéficier de la présence d’acteurs «solides» comme Dakota Fanning, Michael Sheen (dès Tentation) ou Bryce Dallas Howard (dans Hésitation).

Les deuxième et troisième longs métrages de la saga vampirique ont fait rentrer respectivement 709,82 et 698,49 millions $ dans les coffres des studios, sans compter la vente de DVD et Blu-ray ainsi que les innombrables produits dérivés attachés à cet univers.

Cette histoire d’amour, une sorte de Roméo et Juliette des temps modernes teintée de solides valeurs chrétiennes, est désormais un incontournable de la «pop culture» au point où personne ne s’est étonné quand La saga Twilight: Révélation partie 1 a rapporté 705,05 millions $ au box-office international l’an dernier.

Vedettes planétaires

Le «scandale Kristen Stewart» (l’actrice de 22 ans a trompé Robert Pattinson avec le réalisateur Rupert Sanders) a éclaté en juillet dernier, faisant voler en éclats l’image parfaite de son personnage de Twilight.

La nouvelle a fait le tour du monde en quelques minutes et, dans une Amérique puritaine et sourcilleuse, les studios n’ont pas tardé à s’en mêler. Car, quand on est une vedette du calibre de Kristen Stewart et de Robert Pattinson, n’importe quel élément qui relève de la vie privée peut mettre en péril la sortie d’un film... a fortiori, le dernier de la saga vampirique! Il a donc fallu publier un communiqué de presse pour rassurer les admirateurs et préciser que les deux vedettes effectueraient la tournée de promotion ensemble, comme prévu.

L’aventure doit se terminer le 16 novembre prochain, lors de la sortie en salle de La saga Twilight: Révélation partie 2, moment à la fois attendu et redouté par les admirateurs, les acteurs... et Stephenie Meyer.

«Quand le film sortira, cela fera presque 10 ans que je travaille sur Twilight. Tout ce qui s’est passé depuis a été complètement surréaliste. J’ai écrit Révélation parce que je voulais que ce soit la fin [de la saga], mais je ne suis pas certaine d’en avoir fini avec ces personnages», a dit Stephenie Meyer au moment du tournage.

Reste à savoir si les studios déclineront Twilight en série télévisée ou en une autre saga cinématographique.


La $aga Twilight

Twilight : La fascination
— Budget : 37 millions $
— Box-office : 392,61 millions $
— Salaires des trois acteurs : 2 millions $ pour Kristen Stewart et Robert Pattinson, 1 million $ pour Taylor Lautner

Tentation
— Budget : 50 millions $
— Box-office : 709,82 millions $
— Salaires des trois acteurs : 12 millions $ pour Robert Pattinson et Kristen Stewart, 4millions $ pour Taylor Lautner

La saga Twilight : Hésitation
— Budget : 68 millions $
— Box-office : 698,41 millions $
— Salaires des trois acteurs : 7,5 millions $ chacun ainsi que 2,5 % des recettes brutes

La saga Twilight : Révélation partie 1
— Budget : 110 millions $
— Box-office : 705,05 millions $
— Salaires des trois acteurs : 12,5 millions $ chacun ainsi que 7,5 % des recettes brutes du film

La saga Twilight : Révélation partie 2
— Budget : 131,5 millions $
— Box-office : les studios espèrent atteindre le milliard $
— Salaires des trois acteurs : 12,5 millions $ chacun ainsi que 7,5 % des recettes brutes du film


Horaire cinéma

Choisir un film
Choisir un cinéma

Vidéos

Photos