Accueil Divertissement
 
 
JDM
Nights in Rodanthe - Richard Gere et Diane Lane remettent ça
© Warner Bros.
C'est en 1983 que toute l'histoire a débuté entre Richard Gere et Diane Lane, avec Cotton Club.

NIGHTS IN RODANTHE

Richard Gere et Diane Lane remettent ça

BRUNO LAPOINTE
15-09-2008 | 11h17

À Hollywood, capitale des mariages éclair, on s'étonne presque de voir que deux stars comme Richard Gere et Diane Lane s'aiment depuis 25 ans. Du moins à l'écran. Pour souligner leurs noces d'argent, ils incarnent un couple pour la troisième fois dans Nights in Rodanthe.

C'est en 1983 que toute l'histoire a débuté entre Richard Gere et Diane Lane.

Francis Ford Coppola les avait tous deux convoqués afin de tester les eaux, de voir si une étincelle de complicité pouvait naître de cette rencontre. Le résultat fut immédiat; l'année suivante, le cinéaste iconoclaste offrait aux cinéphiles un des nouveaux couples célèbres du grand écran avec Cotton Club.

À ce jour, leur première rencontre laisse un souvenir vif dans l'esprit des deux acteurs.

«J'ai tout de suite su qu'elle allait faire son chemin; elle avait cette attitude nonchalante, mais on savait que c'était une femme déterminée sous cette carapace», se souvient Richard Gere en souriant.

Mais la réponse est un peu moins enthousiaste du côté de son amie.

«J'étais terrorisée. J'avais à peine 18 ans et on me demandait en quelque sorte d'aller voir si un autre acteur pouvait m'aimer. Disons que la pression était haute», dit Diane Lane, en riant.

Répéter l'expérience

La complicité est venue d'elle-même. Et les occasions se sont présentées à nouveau. Certains conflits d'horaire les ont tout de même parfois empêchés de répéter l'expérience. Mais en 2002, les deux acteurs, désormais liés d'une amitié très intime, se sont retrouvés à nouveau dans la peau d'un couple. Cette fois-ci, c'était à l'occasion de Unfaithful, thriller à saveur érotique d'Adrian Lyne.

Six années plus tard, c'est au générique de Nights in Rodanthe que leurs noms se côtoient à nouveau. Richard Gere devient un réputé docteur ayant mis de côté toute vie familiale et romantique au profit de sa carrière. Diane Lane y incarne quant à elle une femme qui doit décider si elle pardonne ou non à son mari qui l'a trahie.

Les deux inconnus se rencontrent au cours d'un week-end qui pourrait avoir des répercussions sur le restant de leurs vies.

Il s'agit de leur troisième collaboration à l'écran, mais on pourrait croire que Richard Gere et Diane Lane ont partagé la vedette d'une dizaine de films.

Regards complices

Rencontrés à Los Angeles au cours du week-end dans le cadre de la sortie de Nights in Rodanthe, les deux acteurs sont unis par une complicité évidente. Ils ter minent les phrases l'un de l'autre, échangent des regards entendus et éclatent de rire presque simultanément.

Il y a déjà quelque temps que les deux acteurs cherchaient à partager à nouveau la vedette d'un film.

« Chaque fois que je lis un scénario, j'imagine Diane dans le rôle féminin. C'est plus fort que moi», rigole l'acteur.

N'empêche, cette sécurité qu'ils suscitent chez l'autre leur permet plusieurs raccourcis alors qu'ils se retrouvent sur le plateau de tournage.

«Pas besoin de mettre des gants blancs, d'apprendre à se connaître ou de s'apprivoiser. On peut entrer dans le vif du sujet et ça sauve énormément de temps. Et au cinéma, le temps est une variable qu'on peut rarement contrôler», explique Diane Lane.

Pub