Accueil Divertissement
 
 
JDM
Sex and the City - La Grosse Pomme est fiévreuse
© New Line Cinema
Kim Cattrall, Sarah Jessica Parker, Cynthia Nixon et Kristin Davis.

SEX AND THE CITY

La Grosse Pomme est fiévreuse

Marie-Joëlle Parent
Le Journal de Montréal
13-05-2008 | 08h27
Manhattan se prépare à la fièvre Sex and the City, qui déferlera sur la Grosse Pomme dans moins d'un mois.

Premier arrêt: Greenwich Village. C'est le quartier de Sarah Jessica Parker, mais aussi celui de Carrie. Ce n'est plus un secret, dans la série, la célèbre chroniqueuse habite l'Upper East Side, mais pour des raisons pratiques, toutes les scènes extérieures ont été tournées à deux pas de chez miss Parker. Information privilégiée ici: l'adresse est le 66, Perry Street.

À quelques jours de la sortie du film, les propriétaires, las de voir des groupies se faire photographier dans leur escalier, ont installé une chaîne et une pancarte: Propriété privée. Fini, le temps où on pouvait gravir les marches en s'imaginant Carrie revenant d'une journée de shoeshopping.

À deux coins de rue de là, autre lieu mythique, The Magnolia Bakery, la Mecque du cup cake new-yorkais. Vendredi après-midi, la file d'attente faisait tout le coin de rue et les effluves de gâteaux embaumaient la rue Bleeker.

Une scène de la série a été tournée devant la façade du commerce, «depuis, c'est la folie». «Avant, on était connu localement, mais maintenant, on a des clients de partout dans le monde», dit Shana Sussman, une des gérantes. On a dû imposer des limites d'achat même si les mini-gâteaux se vendent 32 $ la douzaine...

Dans l'antre de Patricia Field

Prochain arrêt rue Bowery, dans le Lower East Side, à la boutique de Patricia Field, styliste à qui l'on doit tous les looks de la série. Cette excentrique à la chevelure rouge a créé une petite révolution dans la mode avec ses mélanges de vintage, de vêtements haute couture et de bijoux dorés «ghetto». Miss Field étant au Japon, on s'est entretenu avec son gérant, Tom, qui ressemble à s'y méprendre à Perez Hilton.

Selon lui, les fans veulent toutes mettre la main sur la chaîne dorée «Carrie» (189 $), un pendentif en forme de pomme (80 $), un collier de diamants noirs (2200 $) et des petits gants de cuir comme leur idole.

La boutique se prépare à la vague et a renfloué ses stocks de sacs à main, surtout ceux qu'on verra dans le film, dont un en forme de tour Eiffel. Kim «Samantha Jones» Cattrall est d'ailleurs venue y faire quelques emplettes récemment. «Elle a acheté des talons hauts et des sous-vêtements», raconte Tom.

Tour guidé

Retour dans Midtown, à la hauteur de Central Park, point de départ du tour guidé Sex and the City, toujours aussi populaire quatre ans après la fin de la série. Depuis quelques jours, on vend 50% plus de billets. Pour la sortie du film, 300 personnes auront droit à un tour spécial suivi d'une projection privée et d'une sortie dans un bar branché, Cosmopolitan inclus. «Fabulous!» dirait Carrie.

  • Créé en 2001, le Sex and the City Tour embarque plus de 1000 personnes par semaine.
haut