Accueil Divertissement
 
 
JDM
À donner froid dans le dos - Les films des Fêtes
© Warner
Johnny Depp sera Sweeney Todd dans le film de Tim Burton

À DONNER FROID DANS LE DOS

Les films des Fêtes

Daniel Rioux
Le Journal de Montréal
08-12-2007 | 05h00
À voir le peu de films pour la famille, l’abondance de drames, la fureur des psychopathes, la violence des meurtriers, le retour des extraterrestres et les coeurs brisés de chagrin, on pourrait fort bien conclure que les studios, tant américains qu’européens, sont avares de cadeaux en cette fin d’année 2007.

Non pas que les films à l’affiche au fil des prochaines semaines soient des navets bien cuits, loin de là, mais c’est le genre de productions qu’on nous propose qui fait réfléchir.

Curieux choix en effet que ces films à donner le frisson en pleine période de froid, à donner dans la déprime quand on voit venir le creux de la vague…

Cette année, ce sont les studios qui se font des cadeaux. Ils privilégient leurs intérêts en s’emparant des écrans pour faire mousser la popularité des films qu’ils doivent lancer d’ici la fin de l’année afin de pouvoir les soumettre à l’attention des membres de l’Académie qui décerneront les Oscars en mars prochain.

O.K., c’est dit, le journaliste rabat-joie s’est exprimé. Et maintenant, place aux festivités filmées!

Réglons d’abord le cas des films pour la famille. Il y en a quatre parmi la quarantaine à prendre l’affiche: U, un film d’animation français, Tous à l’ouest: Une aventure de Lucky Luke, avec les voix de Stéphane Rousseau et des gars de RBO, le très américain Alvin et les Chipmunks et le fantaisiste Le Dragon des mers: La Dernière Légende.

RELIGION ET ARGENT SONNANT

Bien que le réalisateur ait évacué toute référence athée pour ne pas semer la zizanie sur les banquettes des chrétiens affolés, la Ligue catholique américaine a appelé au boycott d’À la croisée des mondes: La Boussole d’or, pour la mauvaise influence morale que le film pourrait avoir auprès des jeunes.

Ça signifie en clair que le film devrait faire fortune, quand on pense que les précédentes tentatives du genre visant à éloigner les gens des cinémas ont eu l’effet contraire. La Passion du Christ a récolté 370M$ aux guichets, Les Chroniques de Narnia 291M$, et Da Vinci Code 217M$…

D’autres productions permettront au public de contribuer généreusement au bas de Noël des studios.

Deux des plus grandes vedettes de Hollywood s’illustrent pour la première fois ensemble sur un même plateau. Tom Hanks et Julia Roberts, deux machines à imprimer des billets verts dès que leur nom apparaît sur la marquise des cinémas, sont des amants du Texas dans le film Le Combat de Charlie Wilson, l’histoire vraie de patriotes américains ayant changé le cours de la guerre au début des années 1980 en Afghanistan.

LE FIGARO ÉGORGEUR…

Autre film très, très attendu que Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street, mettant en vedette Johnny Depp en barbier sanguinaire et vengeur qui applique sa propre définition de la «coupe au rasoir» en égorgeant ses clients dans le Londres du XVIIIe siècle.

Il s’agit du sixième film que le populaire acteur tourne sous la direction de Tim Burton et ça leur réussit à tout coup.

Pendant que les discussions animées autour du feu quant au sort réservé à L’Âge des ténèbres de Denys Arcand mettront le feu aux poudres et aux traditionnelles chicanes de famille du temps des fêtes, certains se demanderont où s’en va le monde en déplorant de voir sortir le 25 décembre même un abrutissant film d’horreur, Aliens vs Prédateur: Requiem. Rire du monde en lui vidant les poches…

IL Y A DE L’ESPOIR

Rassurez-vous, tout n’est pas perdu, à voir les réalisateurs qui distribuent leurs bonbons. Woody Allen arrive avec son thriller Le Rêve de Cassandre, Francis Ford Coppola sort L’Homme sans âge, son premier film en dix ans, Joe Wright nous émeut dans Expiation et Will Smith revient sauver la planète accompagné de son chien dans Je suis une légende.

Là-dessus, bon cinéma des fêtes, et même d’après les fêtes puisque plusieurs films devant sortir en décembre ont été repoussés en janvier.

Notons que les dates de sortie sont sujettes à changement… et que le plaisir ne croît pas toujours avec l’usage.

haut