Accueil Divertissement
 
 
Canoe.ca
79e cérémonie des Academy Awards - Les grandes répliques
Cette image et toutes les autres ©AMPAS

79E CÉRÉMONIE DES ACADEMY AWARDS

Les grandes répliques

27-02-2007 | 23h16
Le cinéma américain a engendré un grand nombre de répliques célèbres.

En voici 105, tirées de films produits entre 1933 et 2005 et qui sont toutes représentées sur l’affiche de cette année.


«It was beauty killed the beast.» - Robert Armstrong dans le rôle de Carl Denham, King Kong, 1933 - Scénario: James Creelman et Ruth Rose, Histoire originale: Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack


«Mr. Christian!» - Charles Laughton dans le rôle du capitaine William Bligh, Mutiny on the Bounty, 1935 - Scénario: Talbot Jennings, Jules Furthman et Carey Wilson, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Can’t you see I have, you chump? Get me some viskey!» - Fanny Brice interprétant son propre rôle, The Great Ziegfeld, 1936 - Histoire originale et scénario: William Anthony McGuire, Nomination pour l’Oscar de la meilleure histoire originale


«Sometimes you’re so beautiful it just gags me» - James Stewart dans le rôle de Tony Kirby, You Can’t Take It with You, 1938 - Scénario: Robert Riskin, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Frankly, my dear, I don’t give a damn!» - Clark Gable dans le rôle de Rhett Butler, Gone with the Wind, 1939 - Scénario: Sidney Howard, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


«I’ll get you, my pretty, and your little dog, too!» - Margaret Hamilton (nommée Miss Gulch au générique du film) dans le rôle de la Méchante sorcière de l’Ouest, The Wizard of Oz, 1939 - Scénario: Noel Langley, Florence Ryerson et Edgar Allan Woolf


«I’m asking you to marry me, you little fool.» - Laurence Olivier dans le rôle de Maxim de Winter, Rebecca, 1940 - Scénario: Robert E. Sherwood, Joan Harrison, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Rosebud.» - Orson Welles dans le rôle de Charles Foster Kane, Citizen Kane, 1941 - Scénario original: Herman J. Mankiewicz, Orson Welles, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Here’s looking at you, kid.» - Humphrey Bogart dans le rôle de Rick, Casablanca, 1943 - Scénario: Julius J. Epstein, Philip G. Epstein, Howard Koch, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


«No, a golf course is nothing but a pool room moved outdoors.» - Barry Fitzgerald dans le rôle de Father Fitzgibbons, Going My Way, 1944 - Scénario: Frank Butler et Frank Cavett, Histoire originale: Leo McCarey, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario, Lauréat de l’Oscar de la meilleure histoire originale


Laurence Olivier dans Hamlet
«One’s too many and a hundred’s not enough.» - Howard Da Silva dans le rôle de Nat, The Lost Weekend, 1945 - Scénario: Charles Brackett et Billy Wilder, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


«I’ve seen nothing. I should have stayed at home and found out what was really going on.» - Fredric March dans le rôle de Al Stephenson, The Best Years of Our Lives, 1946, Scénario: Robert E. Sherwood, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


«You don’t want much. You just want the moon. …with parsley!» - Gregory Peck dans le rôle de Phil Green et Albert Dekker dans le rôle de John Minify, Gentleman’s Agreement, 1947 - Scénario: Moss Hart, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Frailty, thy name is woman!» - Laurence Olivier dans le rôle de Hamlet, prince du Danemark, Hamlet, 1948 - Tragédie de William Shakespeare, Adapté à l’écran par Laurence Olivier


«Made it, Ma. Top of the world!» - James Cagney dans le rôle de Cody Jarrett, White Heat, 1949 - Scénario: Ivan Goff et Ben Roberts, Basé sur une histoire originale de Virginia Kellogg, Nomination pour l’Oscar du meilleur film


Gloria Swanson dans Sunset Blvd.
«You throw money around like it was money.» - John Ireland dans le rôle de Jack Burden, All the King’s Men, 1949 - Adapté à l’écran par Robert Rossen, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«All right, Mr. DeMille, I’m ready for my closeup.» - Gloria Swanson dans le rôle de Norma Desmond, Sunset Blvd., 1950 - Écrit par Charles Brackett, Billy Wilder et D.M. Marshman, Jr., Lauréat de l’Oscar, meilleure histoire et meilleur scénario


«I am big. It’s the pictures that got small.» - Gloria Swanson dans le rôle de Norma Desmond, Sunset Blvd., 1950 - Écrit par Written Charles Brackett, Billy Wilder et D.M. Marshman, Jr., Lauréat de l’Oscar, meilleure histoire et meilleur scénario


«Fasten your seatbelts. It’s going to be a bumpy night.» - Bette Davis dans le rôle de Margo Channing, All about Eve, 1950 - Adapté à l’écran par Joseph L. Mankiewicz, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


Kim Hunter et Marlon Brando dans A Streetcar Named Desire
«STELLA!» - Marlon Brando dans le rôle de Stanley Kowalski, A Streetcar Named Desire, 1951 - Scénario: Tennessee Williams, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Don’t shove me, Harve. I’m tired of being shoved.» - Gary Cooper dans le rôle de Will Kane, High Noon, 1952 - Scénario: Carl Foreman, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Shane. Come back!» - Brandon De Wilde dans le rôle de Joey Starrett, Shane, 1953 - Scénario: A.B. Guthrie, Jr., Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario


«Well, what am I? I’m a private no-class dogface. The way most civilians look at that, that’s two steps up from nothin’.» - Montgomery Clift dans le rôle de Robert E. Lee «Prew» Prewitt, From Here to Eternity, 1953 - Scénario: Daniel Taradash, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario


«I coulda had class. I coulda been a contender. I coulda been somebody, instead of a bum, which is what I am.» - Marlon Brando dans le rôle de Terry Malloy, On the Waterfront, 1954 - Scénario: Budd Schulberg, Lauréat de l’Oscar, meilleure histoire et meilleur scénario


David Lean (gauche), Alec Guinness (centre) et Sessue Hayakawa sur le plateau de tournage du film The Bridge on the River Kwai
«An Englishman never jokes about a wager, sir.» - David Niven dans le rôle de Phileas Fogg, Around the World in 80 Days, 1956 - Scénario: James Poe, John Farrow et S.J. Perelman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«All work and no play make Jack a dull boy.» - Sessue Hayakawa dans le rôle de Colonel Saito, The Bridge on the River Kwai, 1957 - Scénario: Michael Wilson et Carl Foreman*, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté. * Bien qu’à l’époque le scénario ait été officiellement attribué à Pierre Boulle qui reçut l’Oscar, il était de notoriété publique qu’il était en fait le fruit du travail de Michael Wilson et Carl Foreman, deux scénaristes sur la liste noire qui avaient adapté le roman de Pierre Boulle (traduit du français). Le 11 décembre 1984, le Conseil des Gouverneurs de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences accorda des Oscars posthumes à Wilson et Foreman et modifièrent les archives officielles pour y insérer leurs noms.


«Such stupidity is without equal in the entire history of human relations.» - Isabel Jeans dans le rôle de Tante Alicia, Gigi, 1958 - Scénario: Alan Jay Lerner, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I always get the fuzzy end of the lollipop.» - Marilyn Monroe dans le rôle de Sugar, Some Like It Hot, 1959 - Scénario: Billy Wilder et I.A.L. Diamond, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«It’s the story of my life.» - Marilyn Monroe dans le rôle de Sugar, Some Like It Hot, 1959 - Scénario: Billy Wilder et I.A.L. Diamond, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«You can break a man’s skull. You can arrest him. You can throw him into a dungeon. But how do you control what’s up here? How do you fight an idea?» - André Morell dans le rôle de Sextus, Ben-Hur, 1959 - Scénario: Karl Tunberg, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I’m Spartacus.» - Tony Curtis dans le rôle de Antoninus, Spartacus, 1960 - Scénario: Dalton Trumbo


«When you’re in love with a married man, you shouldn’t wear mascara.» - Shirley MacLaine dans le rôle de Fran Kubelik, The Apartment, 1960 - Écrit par Billy Wilder et I.A.L. Diamond, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


Peter O'Toole dans Lawrence of Arabia
«Come in, come in! We won’t bite you – till we know you better.» - Rita Moreno dans le rôle d’Anita, West Side Story, 1961 - Scénario: Ernest Lehman, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«No prisoners! No prisoners!» - Peter O’Toole dans le rôle de T.E. Lawrence, Lawrence of Arabia, 1962 - Scénario: Robert Bolt et Michael Wilson*, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté. * Le 26 septembre 1995, le Conseil des Gouverneurs de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences attribua une nomination officielle pour l’Oscar du meilleur scénario adapté à Michael Wilson, un scénariste sur la liste noire en 1962, aux côtés de Robert Bolt à qui l’on avait alors crédité le scénario du film. Le Writers Guild of America (la guilde des écrivains) ayant découvert que le scénario de Lawrence of Arabia était en fait issu du travail conjoint de Wilson et Bolt, le Conseil des Gouverneurs jugea bon de corriger la situation.


«It is widely held that too much wine will dull a man’s desire. Indeed it will, in a dull man.» - Micheál MacLiammóir dans le rôle du narrateur, Tom Jones, 1963 - Scénario: John Osborne, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


Julie Andrews dans le rôle de Mary Poppins
«Gentlemen, you can’t fight in here. This is the War Room.» - Peter Sellers dans le rôle du président Muffley, Dr. Strangelove, 1964 - Scénario: Stanley Kubrick, Peter George, Terry Southern, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Supercalifragilisticexpialidocious.» - Julie Andrews dans le rôle de Mary Poppins, Mary Poppins, 1964 - Scénario: Bill Walsh, Don DaGradi, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«The Von Trapp children don’t play. They march.» - Norma Varden dans le rôle de Frau Schmidt, The Sound of Music, 1965 - Scénario: Ernest Lehman


«Hope that was an empty bottle, George! You can’t afford to waste good liquor, not on your salary!» - Elizabeth Taylor dans le rôle de Martha, Who’s Afraid of Virginia Woolf?, 1966 - Scénario: Ernest Lehman, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Mrs. Robinson, you’re trying to seduce me. Aren’t you?» - Dustin Hoffman dans le rôle de Benjamin, The Graduate, 1967 - Scénario: Calder Willingham et Buck Henry, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«They call me MISTER Tibbs!» - Sidney Poitier dans le rôle de Virgil Tibbs, In the Heat of the Night, 1967 - Scénario: Stirling Silliphant, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«What we’ve got here is failure to communicate.» - Strother Martin dans le rôle de Captain, Cool Hand Luke, 1967 - Scénario: Donn Pearce et Frank R. Pierson, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Hello, gorgeous.» - Barbra Streisand dans le rôle de Fanny Brice, Funny Girl, 1968 - Scénario: Isobel Lennart


Dustin Hoffman et Jon Voigt dans Midnight Cowboy
«Open the pod bay doors, HAL.» - Keir Dullea dans le rôle de Dave Bowman, 2001: A Space Odyssey, 1968 - Scénario: Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Think you used enough dynamite there, Butch?» - Robert Redford dans le rôle du Sundance Kid, Butch Cassidy and the Sundance Kid, 1969 - Écrit par William Goldman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«I’m walking here! I’m walking here!» - Dustin Hoffman dans le rôle de Ratso Rizzo, Midnight Cowboy, 1969 - Scénario: Waldo Salt, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«We’re going to kick the hell out of him all the time and we’re going to go through him like crap through a goose!» - George C. Scott dans le rôle du général George S. Patton, Jr., Patton, 1970 - Histoire et scénario: Francis Ford Coppola et Edmund H. North, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«This is Doyle. I’m sittin’ on Frog One.» - Gene Hackman dans le rôle de Jimmy «Popeye» Doyle, The French Connection, 1971 - Scénario: Ernest Tidyman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I’m gonna make him an offer he can’t refuse.» - Marlon Brando dans le rôle de Don Vito Corleone, The Godfather, 1972 - Scénario: Mario Puzo et Francis Ford Coppola, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


Jack Nicholson dans Chinatown
«I love it when guys peel out.» - Candy Clark dans le rôle de Debbie, American Graffiti, 1973 - Écrit par George Lucas, et par Gloria Katz et Willard Huyck, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Excuse me while I whip this out.» - Cleavon Little dans le rôle de Bart, Blazing Saddles, 1974 - Scénario: Mel Brooks, Norman Steinberg, Andrew Bergman, Richard Pryor, Alan Uger, Histoire: Andrew Bergman


«Well, to tell ya the truth, I lied a little.» - Jack Nicholson dans le rôle de Jake Gittes, Chinatown, 1974 - Écrit par Robert Towne, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Forget it, Jake. It’s Chinatown.» - Joe Mantell dans le rôle de Walsh, Chinatown, 1974 - Écrit par Robert Towne, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


Al Pacino dans Dog Day Afternoon
«I know it was you, Fredo. You broke my heart. You broke my heart.» - Al Pacino dans le rôle de Michael Corleone, The Godfather Part II, 1974 - Scénario: Francis Ford Coppola et Mario Puzo, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Attica! Attica!» - Al Pacino dans le rôle de Sonny, Dog Day Afternoon, 1975 - Scénario: Frank Pierson, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Hit me, Chief! I got the moves!» - Jack Nicholson dans le rôle de McMurphy, One Flew over the Cuckoo’s Nest, 1975 - Scénario: Lawrence Hauben et Bo Goldman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«You talking to me?» - Robert De Niro dans le rôle de Travis Bickle, Taxi Driver, 1976 - Écrit par Paul Schrader


«Rocky!» - Talia Shire dans le rôle d’Adrian, Rocky, 1976 - Écrit par Sylvester Stallone, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Adrian!» - Sylvester Stallone dans le rôle de Rocky, Rocky, 1976 - Écrit par Sylvester Stallone, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«I’m as mad as hell and I’m not going to take this anymore!» - Peter Finch dans le rôle de Howard Beale, Network, 1976 - Écrit par Paddy Chayefsky, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Follow the money.» - Hal Holbrook dans le rôle de Deep Throat, All the President’s Men, 1976 - Scénario: William Goldman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«The Force is strong with this one!» - James Earl Jones dans le rôle de Darth Vader, Star Wars, 1977 - Écrit par George Lucas, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«I’m Luke Skywalker. I’m here to rescue you.» - Mark Hamill dans le rôle de Luke Skywalker, Star Wars, 1977 - Écrit par George Lucas, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


Diane Keaton et Woody Allen dans Annie Hall
«May the Force be with you.» - Alec Guinness dans le rôle de Ben «Obi Wan» Kenobi, Star Wars, 1977 - Écrit par George Lucas, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«My name is Bond. James Bond.» - Roger Moore dans le rôle de James Bond, The Spy Who Loved Me, 1977 - Scénario: Christopher Wood et Richard Maibaum


«Well, lah-dee-dah.» - Diane Keaton dans le rôle d’Annie Hall, Annie Hall, 1977 - Écrit par Woody Allen et Marshall Brickman, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Stanley, ya see this? This is this. This ain’t something else. This is this. From now on, you’re on your own.» - Robert De Niro dans le rôle de Michael, The Deer Hunter, 1978 - Scénario: Deric Washburn, Histoire: Michael Cimino et Deric Washburn, et Louis Garfinkle et Quinn K. Redeker, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«The horror. The horror.» - Marlon Brando dans le rôle de Kurtz, Apocalypse Now, 1979 - Scénario: John Milius et Francis Ford Coppola, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I am not an animal. I am a human being. I am a man.» - John Hurt dans le rôle de John Merrick, The Elephant Man, 1980 - Scénario: Christopher DeVore et Eric Bergren, et David Lynch, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Wanna dance? Or would you rather just suck face?» - Henry Fonda dans le rôle de Norman, On Golden Pond, 1981 - Scénario: Ernest Thompson, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«E.T. phone home.» - Pat Welsh dans le rôle de E.T., E.T. The Extra-Terrestrial, 1982 - Écrit par Melissa Mathison, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Who was the best pilot I ever saw? Well, uh, you’re lookin’ at ‘im.» - Dennis Quaid dans le rôle de Gordon Cooper, The Right Stuff, 1983 - Adapté à l’écran par Philip Kaufman


Tom Berenger dans Platoon
«Wind in the hair! Lead in the pencil!» - Jack Nicholson dans le rôle de Garrett Breedlove, Terms of Endearment, 1983 - Scénario: James L. Brooks, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Do I ice ’er? Do I marry ’er?» - Jack Nicholson dans le rôle de Charley Partanna, Prizzi’s Honor, 1985 - Scénario: Richard Condon et Janet Roach, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Shut up! Shut up and take the pain! Take the pain!» - Tom Berenger dans le rôle du sergent Barnes, Platoon, 1986 - Écrit par Oliver Stone, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Snap out of it!» - Cher dans le rôle de Loretta Castorini, Moonstruck, 1987 - Écrit par John Patrick Shanley, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


Dustin Hoffman et Tom Cruise dans Rain Man
«Greed is good.» - Michael Douglas dans le rôle de Gordon Gekko, Wall Street, 1987 - Écrit par Stanley Weiser et Oliver Stone


«Lunch is for wimps.» - Michael Douglas dans le rôle de Gordon Gekko, Wall Street, 1987 - Écrit par Stanley Weiser et Oliver Stone


«Ten minutes to Wapner.» - Dustin Hoffman dans le rôle de Raymond, Rain Man, 1988 - Scénario: Ronald Bass et Barry Morrow, Histoire: Barry Morrow, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«If you build it, he will come.» - La voix hors champ dans Field of Dreams, 1989 - Adapté à l’écran par Phil Alden Robinson, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«In case I forget to tell you later, I had a really good time tonight.» - Julia Roberts dans le rôle de Vivian Ward, Pretty Woman, 1990 - Écrit par J.F. Lawton


Anthony Hopkins et Jodie Foster dans Silence of the Lambs
«Just when I thought I was out, they pulled me back in.» - Al Pacino dans le rôle de Michael Corleone, The Godfather Part III, 1990 - Écrit par Mario Puzo et Francis Ford Coppola


«What’d ya mean I’m funny? Am I a clown? Do I amuse you?» - Joe Pesci dans le rôle de Tommy DeVito, Good Fellas, 1990 - Scénario: Nicholas Pileggi et Martin Scorsese, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Good evening, Clarice.» - Anthony Hopkins dans le rôle du Dr. Hannibal Lecter, The Silence of the Lambs, 1991 - Scénario: Ted Tally, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«You can’t handle the truth!» - Jack Nicholson dans le rôle du colonel Nathan R. Jessep, A Few Good Men, 1992, Scénario: Aaron Sorkin


«You want me on that wall. You need me on that wall.» - Jack Nicholson dans le rôle du colonel Nathan R. Jessep, A Few Good Men, 1992, Scénario: Aaron Sorkin


Tom Hanks dans Forrest Gump
«The truth, Helen, is always the right answer.» - Ralph Fiennes dans le rôle de Amon Goeth, Schindler’s List, 1993 - Écrit par Steven Zaillian, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«My Momma always said life was like a box of chocolates. You never know what you’re gonna get.» - Tom Hanks dans le rôle de Forrest Gump, Forrest Gump, 1994 - Scénario: Eric Roth, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«That’ll do pig. That’ll do.» - James Cromwell dans le rôle de Farmer Hoggett, Babe, 1995 - Scénario: George Miller et Chris Noonan, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Show me the money!» - Cuba Gooding, Jr. dans le rôle de Rod Tidwell, Jerry Maguire, 1996 - Écrit par Cameron Crowe, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


Leonardo DiCaprio et Danny Nucci dans Titanic
«You had me at hello.» - Renée Zellweger dans le rôle de Dorothy Boyd, Jerry Maguire, 1996 - Écrit par Cameron Crowe, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«I’m the king of the world!» - Leonardo DiCaprio dans le rôle de Jack Dawson, Titanic, 1997 - Écrit par James Cameron


«You make me want to be a better man.» - Jack Nicholson dans le rôle de Melvin Udal, As Good As It Gets, 1997 - Scénario: Mark Andrus et James L. Brooks, Histoire: Mark Andrus, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Sell crazy someplace else. We’re all stocked up here.» - Jack Nicholson dans le rôle de Melvin Udal, As Good As It Gets, 1997 - Scénario: Mark Andrus et James L. Brooks, Histoire: Mark Andrus, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


Kevn Spacey dans American Beauty
«Off the record, on the QT, and very Hush-Hush.» - Danny DeVito dans le rôle de Sid Hudgens, L.A. Confidential, 1997 - Scénario: Brian Helgeland et Curtis Hanson, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I am a dead man and buggered to boot.» - Geoffrey Rush dans le rôle de Philip Henslowe, Shakespeare in Love, 1998 - Écrit par Marc Norman et Tom Stoppard, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«Remember those posters that said ‘Today is the first day of the rest of your life’? Well, that’s true of every day except one—the day you die.» - Kevin Spacey dans le rôle de Lester Burnham, American Beauty, 1999 - Écrit par Alan Ball, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario original


«My name is Gladiator.» - Russell Crowe dans le rôle de Maximus, Gladiator, 2000 - Scénario: David Franzoni, John Logan et William Nicholson, Histoire: David Franzoni, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original


«Wilson!» - Tom Hanks dans le rôle de Chuck Noland, Cast Away, 2000 - Écrit par William Broyles, Jr.


«Frodo!» - Sean Astin dans le rôle de Sam, The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring, 2001 - Scénario: Fran Walsh, Philippa Boyens, Peter Jackson, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Give ’em the old razzle dazzle.» - Richard Gere dans le rôle de Billy Flynn, Chicago, 2002 - Scénario: Bill Condon, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


Jake Gyllenhaal dans Brokeback Mountain
«You don’t throw a whole life away just ’cause it’s banged up a little.» - Chris Cooper dans le rôle de Tom Smith, Seabiscuit, 2003 - Adapté à l’écran par Gary Ross, Nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté


«Don’t jive me, man.» - Jamie Foxx dans le rôle de Ray Charles, Ray, 2004 - Scénario: James L. White, Histoire: Taylor Hackford et James L. White


«No, if anyone orders Merlot, I’m leaving.» - Paul Giamatti dans le rôle de Miles, Sideways, 2004 - Scénario: Alexander Payne et Jim Taylor, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


«I wish I knew how to quit you.» - Jake Gyllenhaal dans le rôle de Jack Twist, Brokeback Mountain, 2005 - Scénario: Larry McMurtry et Diana Ossana, Lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté


Retour au dossier de la 79e soirée des Oscars

haut