Isabelle Hontebeyrie
Agence QMI

Le bébé boss: très bien pensé et hilarant!

Isabelle Hontebeyrie

Petits et grands apprécieront Le bébé boss, feu roulant de drôleries et de moments d'émotion.

Que se passe-t-il dans la tête de l'aîné quand un petit frère pointe le bout de son nez? Avec cette prémisse anodine, le réalisateur Tom McGrath et le scénariste Michael McCullers s'en donnent à cœur joie, puisant allègrement dans l'ouvrage du même nom de Marla Frazee ainsi que dans leurs souvenirs - déformés - d'enfance.

Tim (adulte, sa voix est doublée, en version originale, par Tobey Maguire, et enfant, par Miles Christopher Baksh) a sept ans et est enfant unique. Il est parfaitement heureux avec ses parents (voix de Jimmy Kimmel et Lisa Kudrow) qui l'aiment, jouent avec lui et lui chantent des chansons au moment du coucher. Il vit tous les jours des aventures palpitantes. Rien ne manque donc à son existence parfaite.

Mais voilà. Un beau jour, un petit frère (voix d'Alec Baldwin) surgit de nulle part (en taxi s'il vous plaît!). Mais le cadet n'est pas normal, loin de là. Il porte un costume de patron et arbore fièrement une mallette et une montre. Évidemment, son arrivée bouleverse la vie de la famille et Tim se sent de plus en plus mis à l'écart. Surveillant attentivement le nourrisson, il apprend que le bébé n'est pas là par hasard. Il a été chargé par Baby Corp - l'entreprise qui fabrique les petits et les livre aux parents - de découvrir quel nouveau chiot s'apprête à lancer Puppy Co. - où travaillent le père et la mère de Tim - pour détourner les gens des bébés.

Le bébé boss est donc un cadre en mission qui a bien l'intention de se hisser, en réussissant son mandat, aux plus hauts échelons de la hiérarchie de la compagnie. Et Tim se retrouve alors à aider son frère à vaincre le méchant patron de Puppy Co. au cours d'aventures aussi folles et colorées qu'amusantes.

Dès le début du Bébé boss, les familles sont plongées dans un univers où l'imaginaire règne en maître. Ainsi, Tim voit le monde à travers les yeux d'un enfant, le jardin est rempli de dinosaures, la maison est un vaisseau spatial et un avion se transforme en bateau de pirates. Chaque jour est la promesse d'une aventure palpitante qu'ont hâte de vivre les petits.

La simple apparence physique du bébé boss est drôle. Ses sourcils froncés, son air sérieux et sa dégaine de cowboy corporatif génèrent à la fois amusement et attendrissement. Ses mésaventures sont excellemment bien pensées - soyez attentifs à la scène dans la «fabrique» à bébés, vous ne serez pas déçus -, ses répliques sont hilarantes, et la rivalité de départ entre les deux frères se transforme en une relation touchante, qui n'est pas sans rappeler celle que nous avons eue avec les membres de notre fratrie.

Avec la quantité de clins d'œil qui leur est destinée, les parents sont ravis et quittent la salle de cinéma avec un sourire fendu jusqu'aux oreilles. Les enfants - après tout, ils sont le public cible! - s'amusent comme des petits fous pendant les 85 minutes de la projection et en ressortent des étoiles plein les yeux!

Note: 4 sur 5



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos