Isabelle Hontebeyrie
Agence QMI

Kung Fu Panda 3: la magie encore au rendez-vous

Isabelle Hontebeyrie

Après cinq ans d'attente, Po et ses amis continuent de nous enchanter.

Maître Oogway (doublé, en version originale, par Randall Duk Kim), la tortue géante vue dans le premier volet de la saga, est sur le point de prendre une retraite bien méritée.

Or, le mentor de Shifu (Dustin Hoffman) est brusquement attaqué - et défait - par Kai (J.K. Simmons), un méchant qui emprisonne le Chi des maîtres afin de conquérir le monde.

Parallèlement, Po (Jack Black) n'est plus l'élève qu'il était. En effet, Shifu lui annonce que c'est désormais lui qui va se charger de l'enseignement du kung-fu aux Cinq cyclones - Tigresse (Angelina Jolie), Vipère (Lucy Liu), Mante (Seth Rogen), Singe (Jackie Chan) et Grue (David Cross) - ce qui ne se déroule pas sans mal. Po ne semble pas très doué pour l'enseignement. De plus, son père biologique, Li Shan (Bryan Cranston), arrive dans la Vallée de la paix à la recherche de son fils.

La menace posée par Kai se faisant de plus en plus précise, il appartient désormais à Po de trouver son Chi (l'énergie de tout être vivant) afin de devenir le guerrier dragon et de mettre Kai définitivement hors d'état de nuire.

Réalisé par Jennifer Yuh Nelson et Alessandro Carloni, Kung Fu Panda 3 fait la part belle aux éléments qui ont assuré le succès des deux volets précédents.

L'humour est omniprésent et implique constamment le spectateur (la scène de rencontre entre Li Shan et Po vaut son pesant d'or et génère des rires chez les jeunes cinéphiles).

Visuellement, la 3D est loin d'être inutile. Toutes les scènes dans le village des pandas - des glissades dans la neige, aux prouesses de Mei Mei (Kate Hudson), une danseuse aux rubans en passant par les moments de combats - bénéficient grandement du relief, comme cela avait été le cas avec le deuxième volet de cette populaire franchise.

La magie est encore bien présente, la Chine ancienne en toile de fond est magnifique (à la fois en ce qui concerne les décors et les légendes) pour ce genre d'histoire. L'émotion est également bien présente, qu'il s'agisse des moments lors desquels Po interagit avec ses deux pères ou lorsque l'adorable panda se sent coupable de ne pas parvenir à être un instructeur à la hauteur. Un seul hic: toutes les séquences qui se déroulent dans le monde des esprits sont extrêmement - trop? - stylisées. Kung Fu Panda 3 s'impose, comme les deux films précédents, comme une valeur sûre et constitue une excellente sortie familiale.

Note: 3,5 sur 5

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

En production: «Kung Fu Panda 3»

Voir en plein écran

Vidéos

Photos