Isabelle Hontebeyrie
Agence QMI

Sale grand-père: une comédie en dessous de la ceinture

Isabelle Hontebeyrie

Zac Efron, Robert De Niro et le réalisateur Dan Mazer rivalisent d'imagination pour nous faire sortir de la salle de cinéma le plus vite possible.

Sale grand-père, c'est l'histoire de Dick Kelly (Robert De Niro), nouvellement veuf et grand-père de Jason (Zac Efron). Le pauvre Jason est avocat dans l'officine de son papa (Dermot Mulroney), va épouser Meredith (Julianne Hough) dans une semaine et ne sait pas comment se vêtir.

Dick convainc Jason de le conduire en Floride sous le fallacieux prétexte que c'est là qu'il passait ses vacances à jouer au golf avec sa femme. Dès le début de cette espèce de «road-trip» vulgaire, les deux hommes rencontrent un trio composé du gai de service (Brandon Mychal Smith), d'une étudiante obsédée (Aubrey Plaza) qui veut se taper un vieux et de Shadia (Zoey Deutch) qui se trouve être une ancienne condisciple de Jason.

Sans entrer dans les détails, les propos tournent autour du sexe, des poils et des parties génitales. De l'humour très gras, situé en dessous de la ceinture. Ah oui, il y a aussi la drogue, un élément indispensable dans ce genre de film qui n'aurait jamais dû voir le jour, surtout quand on imagine le cachet qu'a dû recevoir Zac Efron pour se trimbaler à poil et celui de De Niro pour faire semblant de coucher avec une jeunesse.

Pendant Sale grand-père, j'ai été assaillie par le fait qu'on ait pu réunir d'aussi grosses pointures pour produire pareil navet. Fuyez donc Sale grand-père, qui fait passer Paul Blart, flic du Mail 2 pour un chef-d'œuvre.

Note: PAS DE COTE

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

En production: «Sale grand-père»

Voir en plein écran

Vidéos

Photos