Jim Slotek
Agence QMI

On s'ennuie de Madea

 Tyler Perry's Good Deeds - On s'ennuie de Madea

Jim Slotek

Dernière mise à jour: 23-02-2012 | 13h07

Avec ou sans le personnage du travesti excentrique Madea, les films de Tyler Perry ont toujours fait preuve d'une étrange ambivalence, en ce qui a trait à l'impact de l'argent et de la réussite sur son auditoire cible.

Par exemple, un Afro-Américain vêtu d'un complet(ou pire encore une femme ainsi accoutrée) devient immanquablement la cible de reproches, dans le langage coloré de Perry.

Pour lui, succès rime avec «oublier ses racines». Bizarrement, cette équation ne semble pas s'appliquer à celui qui a très bien réussi, merci, dans le monde du cinéma.

C'est donc sans surprise que lorsque Perry lui-même décide de nouer la cravate de la réussite à son cou – dans son dernier film, Tyler Perry's Good Deeds –, c'est pour incarner cette notion sous les traits de Wesley Deeds (comme dans « Good Deeds » ou bonnes actions), un gars désensibilisé qui a hérité du poste de PDG à la firme de logiciels de papa.

Le type a complètement perdu tout contact avec son identité sociale, au point de ne pas connaître Tupac. Il plaque sur son visage, en toutes circonstances, un sourire figé et vit dans une belle maison sans âme avec sa jolie fiancée (Gabrielle Union).

À CONSULTER:

Résigné, le couple regarde passer, en soupirant, la routine insipide d'une vie sans histoire. Et dire qu'ils ne sont même pas encore mariés! La seule excitation dans la vie de Wesley consiste à secourir, à répétition, son frère rétif et bon à rien Walter (Brian J. White).

DURE, DURE, LA VIE DE RICHE

Ce dont le gars a besoin, évidemment, c'est de l'arrivée d'une jolie femme sans le sou pour lui rappeler les vraies valeurs de la vie.

Quelqu'un comme Lindsey (Thandie Newton), une mère monoparentale et itinérante qui s'occupe du nettoyage à son bureau et qui cache sa fille dans l'armoire. Comme par hasard, elle est sur place durant les mêmes heures que Wesley, un véritable obsédé du travail.

Tyler Perry's Good Deeds prend un temps fou à raconter une histoire pourtant toute simple : la rencontre juste et adorable de Wesley et de Lindsey. Il y aura, bien sûr, quelques malentendus et un peu de méchanceté avant l'accord final.

Dans ce département, Phylicia Rashad incarne la mère froide et manipulatrice de Wesley, la manifestation concrète de ce que le vilain argent fait aux femmes noires dans tous les films de Perry.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos