Des vies à l'iranienne

Une séparation - Des vies à l'iranienne

 

Isabelle Hontebeyrie

Dernière mise à jour: 23-02-2012 | 12h49

Dans Une séparation, le cinéaste Asghar Farhadi présente en subtilité les dilemmes moraux qui opposent ses personnages.

Bienvenue en Iran. Nader et Simin (Peyman Moadi et Leila Hatami) sont en pleine procédure de divorce, à la demande de la femme. Elle souhaite quitter le pays pour offrir une vie meilleure à leur fille Temeh (Sarina Farhad). Mais son époux s'y oppose, le grand-père atteint de la maladie d'Alzeihmer nécessitant des soins constants.

Après le départ de Simin du nid conjugal, Nader embauche Razieh (Sareh Bayat), une femme très pieuse pour s'occuper de son père. Mais Razieh ne souhaite pas que son mari, Hodjat (Shahab Hosseini), soit au courant de cet arrangement, car il s'opposerait à ce qu'une femme prenne soin d'un homme, même malade.

Un jour, l'irréparable se produit. Razieh attache le vieil homme à son lit le temps d'aller faire une course. Nader trouve son père, panique et congédie la femme dehors dès son retour. Or, Razieh affirme être tombée et avoir fait une fausse couche. Hodjat traîne donc Nader en justice pour meurtre.

À CONSULTER:
Ce qui est particulièrement intéressant dans Une séparation est que le point de vu moral de chaque personnage diffère. Razieh doit consulter son guide spirituel avant de changer le vieil homme (commet-elle un péché si elle lui enlève son pantalon souillé d'urine?), que dois faire Nader pour convaincre le juge de son innocence (incluant demander de faux témoignages)?, etc.

De plus, autre intérêt non négligeable de ce favori dans la course à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère: l'incursion offerte au public dans la vie de monsieur et madame tout le monde en Iran.

Une séparation n'est pas à saveur politique. Il s'agit plutôt d'un portrait sociologique, où les personnages obéissent à une morale qui lui est propre. A-t-on un dénouement tranché des différents conflits? Oui et non. Les Iraniens filmés par Asghar Farhadi sont des gens comme vous et moi, avec leurs propres doutes et leurs propres interrogations. En ces temps d'incertitudes politiques, cela fait du bien de voir que, au-delà des frontières de la République islamique d'Iran, les gens nous ressemblent.

Vidéos

Photos