Accueil Divertissement
 
Agence QMI
Metropolitan Museum de New York - Mouvement punk et haute couture
Photo Marie-Joëlle Parent / Agence QMI
Une des installations de la nouvelle exposition mode du Metropolitan Museum de New York, «PUNK: Chaos to Couture», présentée jusqu'au 14 août 2013.

METROPOLITAN MUSEUM DE NEW YORK

Mouvement punk et haute couture

Marie-Joëlle Parent
07-05-2013 | 07h31

NEW YORK – The Sex Pistols, The Ramones, The Clash, Blondie et Patti Smith célébrés au très sérieux Metropolitan Museum de New York. Qui l'eût cru. Le prestigieux musée s'intéresse, à travers la nouvelle exposition «Punk: Chaos to Couture», au mouvement punk et son influence sur la haute couture.

Voilà une exposition qui fera courir les foules cet été au Met Museum. Elle ouvre ses portes au public jeudi. J'ai pu la visiter lundi matin, quelques heures avant le Met Ball, l'événement mondain de la saison à New York. Stars de cinéma, musiciens et grands noms de la mode se côtoient sur le tapis rouge, c'est l'équivalent new-yorkais de la montée des marches de Cannes.

Beyoncé était la présidente d'honneur cette année et les hôtes étaient Riccardo Tisci, le directeur artistique de la maison Givenchy, l'actrice Rooney Mara, et Anna Wintour l'éditrice en chef de Vogue.

J'ai croisé cette dernière à sa sortie de l'exposition, pour une rare fois sans ses lunettes fumées. Les bras croisés, elle affichait un sourire satisfait. Il faut dire que depuis trois ans, ces expositions grand public, orchestrées par Mme Wintour, sont devenues de véritables rendez-vous culturels.

Celle consacrée à la carrière de feu Alexander McQueen en 2011 avait attiré 661 509 visiteurs en un été, un record. L'exposition est dans le top 10 des plus visitées de l'histoire du Metropolitan Museum. L'an dernier par contre, l'exposition consacrée aux créatrices italiennes Miuccia Prada et Elsa Schiaparelli n'a pas connu le succès escompté, avec seulement 340 000 visiteurs.

Haute Punk

Cette nouvelle exposition explore l'influence du mouvement punk sur la haute couture et le prêt-à-porter. Par exemple, les T-shirts troués des musiciens du groupe Sex Pistols ressemblent étrangement aux trous savamment découpés dans un tailleur Chanel de 2011. On retrouve des épingles de sûreté dorées sur une robe Versace rendue célèbre par Elizabeth Hurley en 1994. Le «do it yourself» punk a inspiré et inspire encore le «sur mesure» de la haute couture.

L'exposition est divisée en sept galeries et cent créations de designers comme Vivienne Westwood, Martin Margiela, Dolce & Gabbana, John Galliano, Givenchy, Comme des Garçons, Yohji Yamamoto, Moschino et Rodarte.

Le mouvement punk est apparu à New York vers 1974 et à Londres vers 1975. On a d'ailleurs recréé, dans une des galeries, la boutique Seditionaries de Vivienne Westwood sur King's Road à Londres. On a aussi recréé les célèbres toilettes couvertes de graffitis de CBGB, la défunte salle de spectacles punk du quartier East Village à New York.

Collection à vendre

On peut d'ailleurs se procurer les vêtements inspirés par cette exposition. Le site américain Moda Operandi s'est associé aux créateurs Moschino, Givenchy, Balmain, Dolce & Gabbana, Rodarte, Prabal Gurung et Vivienne Westwood et plusieurs autres pour créer une collection capsule inspirée du mouvement punk. Le prix des vêtements va de 100$ à 13 000$. Pour plus d'informations sur la collection capsule:
www.modaoperandi.com/chaostocouture

- L'exposition «PUNK: Chaos to Couture» est présentée jusqu'au 14 août prochain. L'entrée au Met Museum est un prix suggéré, on peut donc y aller gratuitement: www.metmuseum.org/punk

haut