Agence QMI

Environnement: Jane Fonda critique Justin Trudeau

L'actrice américaine Jane Fonda a accusé mercredi Justin Trudeau d'avoir rompu ses promesses faites à la Conférence mondiale de Paris sur les changements climatiques.

De passage mercredi à l'Université d'Alberta, l'actrice a réitéré son opposition à l'expansion des sables bitumineux en Alberta.

Elle en a profité pour décocher quelques flèches au gouvernement fédéral, qui a notamment donné son feu vert au projet d'oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan et à la ligne 3 de Enbridge. «Ne soyons pas dupes des libéraux et de leurs bons mots», a-t-elle dit, selon Global News.

Selon l'activiste, Justin Trudeau n'a pas respecté ses engagements pris à Paris, notamment sur la question du respect des droits autochtones lors d'approbation de pipelines.

«Il a trahi tous ses engagements pris à Paris [...] Nous savions à quoi nous attendre avec Trump, mais Trudeau? Quelle déception.»

Emplois

Le gouvernement Trudeau a réagi mercredi après-midi. «Les sables bitumineux sont une importante source d'emplois et de prospérité économique pour les Canadiens», a fait savoir Alexandre Deslogchamps, un porte-parole du ministre des Ressources naturelles.

Ce dernier a aussi rappelé la taxe sur le carbone annoncée l'automne dernier, qui doit s'appliquer à la grandeur du pays à compter de l'an prochain.

Jane Fonda a pris la parole, lors d'une conférence de presse organisée par Greenpeace à l'université de l'Alberta, à Edmonton. Des chefs autochtones y assistaient également.

Mardi, l'actrice a été apostrophée par des activistes pro-pétrole lors d'une visite à Fort McMurray. Elle venait de survoler la région et les territoires exploités par les pétrolières en compagnie de membres des premières Nations et d'environnementalistes de Greenpeace.

Jane Fonda a entrepris un voyage en Alberta pour dénoncer l'expansion de l'exploitation des sables bitumineux.

L'actrice n'est que la dernière personnalité en date à dénoncer le travail des pétrolières en Alberta. Notamment, Neil Young et Leonardo Dicaprio ont aussi visité la région pour y dénoncer l'impact de l'exploitation des sables bitumineux.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos