Agence QMI

Le psychanalyste Guy Corneau est décédé

Dernière mise à jour: 06-01-2017 | 08h51

Le psychanalyste, auteur et homme de théâtre Guy Corneau est décédé jeudi à l'âge de 65 ans.

Natif de Chicoutimi, Guy Corneau est le frère de l'artiste Joanne Corneau, alias Corno, qui est décédée à l'âge de 64 ans des suites d'un cancer de la gorge il y a à peine deux semaines.

Guy Corneau s'est éteint à l'Institut de cardiologie de Montréal, emporté par une cardiomyopathie fulminante, une attaque inflammatoire du myocarde, ont indiqué les Productions Guy Corneau dans un communiqué, vendredi. Il était entouré des membres de sa famille et d'amis proches.

Il allait avoir 66 ans le 13 janvier.

D'abord directeur et auteur de théâtre, Guy Corneau s'était par la suite tourné vers la vulgarisation de la psychanalyse.

Auteur de six livres dont Revivre!, paru en 2011 à la suite de son combat contre le cancer, et du best-seller international Père manquant, fils manqué, le psychanalyste a également été le fondateur des réseaux Hommes Québec et Femmes Québec.

Il a été décoré de l'Ordre du Canada en 2012 pour souligner l'ensemble de son oeuvre.

En tant que chroniqueur, il a publié de nombreux textes dans des journaux et magazines spécialisés, dont le Journal de Montréal, où il s'intéressait avant tout à l'identité masculine et aux relations amoureuses.

Guy Corneau s'était offert une «belle folie de nouveau retraité» au début de l'année 2016 en coproduisant et en jouant dans une comédie présentée à Paris. Il avait alors confié à l'Agence QMI ne plus avoir le moindre signe de son cancer développé en 2007, mais devoir faire attention à son rythme de vie pour éviter de s'épuiser.

En entrevue avec TVA Nouvelles, le psychologue Gilles Vachon a déploré la perte de son ami. «Ce gars-là incarnait la sensibilité qu'il proposait aux hommes d'adopter», a rappelé M. Vachon en pleurant la perte d'un homme «charmant».

Le Dr Réjean Thomas, fondateur de la Clinique médicale l'Actuel, a de son côté parlé d'une «grosse perte». En voyage à l'étranger, le médecin a dit être «sous le choc» après la disparition de celui qui «était sensible à la souffrance des hommes».

«On commençait à se remettre du décès de sa sœur», a souligné le Dr Thomas, ami et grand amateur de l'art de Corno.

Les Productions Guy Corneau ont précisé que le défunt laisse dans le deuil «sa mère, sa sœur Lyne, son filleul Marc-Olivier, son fils de cœur Nicolas, de nombreux amis et collègues au Québec et en France».

Les détails concernant ses funérailles seront dévoilés ultérieurement.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos