Nicolas Fauteux
Agence QMI

Patrice Bélanger: les joies du ski en famille

Patrice Bélanger: les joies du ski en famille

Patrice BélangerPhoto Joël Lemay / Agence QMI

Nicolas Fauteux

Cet hiver, ne soyez pas étonné si vous croisez Patrice Bélanger et sa petite famille sur les pentes de ski du Québec. Le sourire aux lèvres - les bottes de ski sont déjà dans le coffre de son auto! -, il a discuté avec nous de sa passion renouvelée pour ce sport, passion qu'il partage avec son amoureuse et leurs jumeaux.

Patrice, pourquoi avoir accepté de devenir le porte-parole officiel des stations de ski du Québec?

Ce sport me colle à la peau depuis l'adolescence. Je me souviens d'une semaine de relâche où, avec mes parents, nous étions partis de l'Outaouais pour aller skier au mont Sainte-Anne. Je garderai toujours ces moments en mémoire. Selon moi, c'est une des plus belles façons de profiter de nos hivers. Et nous éprouvons tous autant de plaisir, ma blonde, les boys et moi, à pratiquer ce sport. En général, on trouve des pistes qui conviennent à tout le monde sur une même montagne. Juste d'en parler, j'ai hâte de voir la neige!

Avec vos jumeaux, Samuel et Olivier, qu'est-ce que vous appréciez le plus de cette activité?

Ça permet vraiment de réunir toute la famille. Bien sûr, il y a le plaisir des descentes, mais les remontées sont aussi des moments privilégiés pour échanger. On a le loisir de se parler - ce qu'on ne ferait pas si on passait du temps devant la télé. C'est un peu comme si nous étions seuls au monde. En plus, ça nous permet de profiter de l'extérieur, avec tous les bénéfices d'être au grand air. Ça encourage les jeunes à bouger. Les jumeaux sont toujours partants pour skier. L'an dernier, après leur première heure de cours, ils en redemandaient et, deux jours plus tard, ils se sentaient prêts à faire des bosses!

À 5 ans, vos enfants ne sont-ils pas trop jeunes pour profiter à plein de ce sport?

Pas du tout! Quand on est jeune, on a moins peur de tomber ou de se blesser, et ça s'imprime plus facilement dans notre ADN. Plus on découvre cette passion jeune, plus on devient bon vite. Lorsque je les voyais suivre des cours, l'an dernier, je constatais qu'ils avaient vraiment le sourire aux lèvres. Par ailleurs, en tant que parent, je trouve qu'il est important de faire découvrir le plus de choses possible aux enfants. De plus, on peut le site maneige.ski.

On pourrait facilement penser qu'il s'agit d'un sport dispendieux, si on considère tout ce que ça implique...

Il y a des façons de s'arranger pour que ça ne coûte vraiment pas cher. Quand on y pense, ce n'est pas vraiment plus cher qu'une soirée en famille au cinéma IMAX. Pour épargner beaucoup d'argent, il faut s'y prendre tôt pour économiser sur les forfaits que les stations de ski offrent en début de saison. On peut même trouver des spéciaux qui permettent d'obtenir des passes pour plusieurs stations, des Laurentides à la Gaspésie, en passant par la Montérégie. C'est donc aussi une belle façon de voyager!

Mais il y a aussi les skis, les bottes, les vêtements...

Il est facile de ne pas payer beaucoup de sous pour de l'équipement en magasinant dans des bazars, sur des sites comme Kijiji ou encore dans des magasins spécialisés en équipement usagé, comme la Poubelle du ski ou Sports aux puces. Ce n'est pas si compliqué.

Vos week-ends de ski sont-ils aussi une bonne façon de vivre des instants romantiques avec votre conjointe?

Absolument! D'ailleurs, un des plus beaux cadeaux que nous nous sommes faits en tant que couple, au début de notre relation, ç'a été d'aller passer deux jours à Tremblant pour faire du ski. C'est un prétexte parfait pour passer de bons moments à deux. Et, même avec les jumeaux, c'est vrai aussi. D'autant plus qu'une grande variété d'options sont offertes et qui se prêtent au romantisme: chalets, après-ski, avant-ski...

Est-ce que vous envisagez de faire longtemps cette activité familiale?

Je ne forcerai pas mes enfants à aimer ça. S'ils s'en plaignent, nous allons arrêter. Par contre, si ça devient une vraie passion pour eux, nous allons les encourager à continuer. Il y a tellement d'athlètes dans ce sport qui sont de bons exemples à suivre, comme les soeurs Dufour-Lapointe et Alexandre Bilodeau. Qui sait si mes gars ne suivront pas leurs traces? En tout cas, si le plaisir évident qu'ils ont à en faire reste, ma conjointe, Marie-Claude, et moi allons miser là-dessus.

À quoi ressemble une journée de ski pour votre famille?

J'aime aller sur les pistes pendant la semaine, quand il y a moins d'achalandage, quitte à aller chercher les enfants un peu plus tôt à l'école. On part vers 15 h 30 pour se rendre au mont Saint-Bruno et on fait des descentes de 16 h 30 à 18 h 30. On revient à la maison vers 19 h, alors que les autres skieurs arrivent pour profiter de la soirée. Parfois, on fait un pique-nique sur place, question de profiter au maximum de l'air frais. Aussi, il ne faut pas sous-estimer les petits plaisirs liés à cette activité, comme se réchauffer en buvant un bon chocolat chaud.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos