Marie-Claude Doyle
Agence QMI

Ambassadrice des camps d'été du Centre Père Sablon: Léane Labrèche-Dor, la motivatrice!

Ambassadrice des camps d'été du Centre Père Sablon: Léane Labrèche-Dor, la motivatrice!

Léane Labrèche-Dor.Photo Frédéric Auclair / Agence QMI

Marie-Claude Doyle

L'été, c'est fait pour bouger! Et c'est ce que scande Léane Labrèche-Dor, ambassadrice des camps d'été de l'oeuvre du Père Sablon. La comédienne, en vedette à la télé dans Le nouveau show et La vie n'est pas un magazine, nous a donné rendez-vous au Centre Père Sablon.

C'est dans la salle de gymnastique artistique que nous l'avons rencontrée. Léane Labrèche-Dor était en terrain connu, elle qui a pratiqué cette activité physique pendant quelques années durant sa jeunesse, jusqu'à ce qu'elle se déchire des ligaments et des tendons. Aujourd'hui, la comédienne s'adonne au yoga et fait de l'entraînement musculaire avec un entraîneur privé. «Je me rends compte que j'ai passé plusieurs années à faire du sport de façon intensive parce que ça aide à la concentration et que ça apporte une discipline de vie. Ça m'a beaucoup aidée. Quand je vais avoir des enfants, je vais vouloir qu'ils fassent du sport, qu'ils rencontrent d'autres gens.» C'est donc dans l'optique que le sport ait un impact positif sur la vie des jeunes que Léane a accepté d'être ambassadrice des camps estivaux (sportifs, scientifiques, artistiques et bien plus) pour les jeunes de 3 à 17 ans qui se dérouleront au Centre Père Sablon et à la base de plein air Le P'tit Bonheur, située dans les Laurentides.

Étiquetée malgré elle!

Depuis sa sortie de l'École nationale de théâtre, en 2012, les projets s'enchaînent pour la jeune femme. On l'a notamment vue dans la défunte émission SNL Québec, puis cet hiver dans Le nouveau show, à ICI Artv, qui est maintenant présenté à ICI Radio-Canada Télé le samedi soir. Contrairement à SNL Québec, cette fois-ci, le format de l'émission à sketchs devant le public est de 30 minutes et sans prestations musicales.

Au moment de l'entrevue, la comédienne ne savait pas si l'émission allait être reconduite pour une deuxième saison.

On découvre une autre facette de cette touche à- tout dans La vie n'est pas un magazine, qu'elle anime avec Catherine Trudeau et qu'on peut voir ce printemps sur Tou.tv et à ICI Artv.

Catherine et Léane se sont connues il y a un an en jouant dans la pièce de théâtre J'accuse, et ç'a cliqué entre elles. L'émission porte sur divers sujets, et fiction et réalité s'y mélangent. «Pour moi, l'animation, ce n'est pas quelque chose de stressant. Je parle. Des fois trop et tout le temps. Je n'ai pas beaucoup d'orgueil, ni de honte, ni de gêne.»

A-t-elle envie de suivre les traces de son père, Marc Labrèche, en faisant davantage d'animation? «J'ai vu mon père être lui-même en animant. Je l'ai vu être niaiseux, cabotin, et je pense que j'ai ça en moi. Plus tard dans ma vie, j'aimerais ça faire un talk-show à la «Late Night», mais mon premier amour, c'est le jeu. C'est un métier bien difficile, parce que, rapidement, tu es étiquetée. Le monde pense que je suis humoriste! On me demande souvent quand je suis sortie de l'École nationale de l'humour! Je n'ai pas le courage des humoristes, d'aller en tournée quatre mois toute seule, loin de la famille, des amis, pour aller me jeter dans la gueule du loup devant des gens et essayer de les faire rire. Je suis quelqu'un qui travaille mieux avec les autres.»

Théâtre et écriture

Dès le 26 juin, Léane montera sur les planches du Théâtre des Cascades dans la pièce pour ados On t'aime Mickaël Gouin, mettant entre autres en vedette son collègue du Nouveau show à qui l'on doit le titre de la comédie, ainsi que Marie-Soleil Dion et Olivier Aubin. On y raconte l'histoire d'une famille qui tripe tellement fort sur l'acteur Mickaël Gouin qu'elle le kidnappe pour qu'une des filles du clan puisse apprendre à devenir une vedette.

Pour l'occasion, la distribution jouera dans les décors de l'autre pièce présentée dans ce théâtre (Femme cherche homme désespérément).

Par ailleurs, malgré son agenda déjà bien chargé, la comédienne est en train d'écrire. «J'essaie de développer des projets de fiction. C'est énormément de challenge. Tous les jours, je m'accorde deux ou trois heures pour écrire.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos