Guillaume St-Pierre
Agence QMI

Mélanie Joly veut faire disparaître le nom de Claude Jutra

Guillaume St-Pierre

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, appuie sans réserve la décision de renommer La soirée des Jutra, et promet à son tour de faire disparaître de son ministère toute mention au cinéaste, dont la mémoire est noircie par des allégations de pédophilie.

«C'est extrêmement choquant comme histoire», a réagi Mme Joly dans le foyer de la Chambre des communes, mercredi. 

La ministre a demandé à ce qu'on retrace les références à Claude Jutra au sein de son ministère. Si le nom du réalisateur décédé il y a 30 ans apparaît quelque part, «on fera le changement», a-t-elle résumé. 

La députée d'Ahuntsic-Cartierville estime que les allégations contre M. Jutra sont suffisamment sérieuses pour justifier que son nom soit rayé de la carte, même s'il ne peut plus se défendre.

«Je pense que ce sont des allégations très importantes. Dans les circonstances, il faut s'assurer d'avoir une (politique de) tolérance zéro», a souligné Mme Joly.

De son côté, le chef du NPD, Thomas Mulcair, croit qu'il est trop tôt pour juger des actions du cinéaste.

«Il nous manque des éléments, bien qu'on commence à avoir de plus en plus d'indications qu'il y avait un réel problème» avec les agissements de Claude Jutra, a affirmé M. Mulcair.

«Ce sont des situations tellement délicates en ce qui concerne les victimes», a-t-il ajouté.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Claude Jutra

Voir en plein écran

Vidéos

Photos