Wenn

Des propos inquiétants du harceleur de Paltrow en cour

Des propos inquiétants du harceleur de Paltrow en cour

Gwyneth Paltrow.Photo Archives / AFP

Le harceleur présumé de Gwyneth Paltrow, Dante Soiu, a témoigné, vendredi.

Il a expliqué qu'il tenait simplement à lui faire comprendre qu'il était disponible pour l'épouser si elle en avait envie. Il harcèlerait Gwyneth Paltrow depuis 17 ans, mais avait été jugé non coupable en 2000 pour cause d'instabilité mentale. Il lui aurait envoyé de nombreux messages sexuels explicites et des cadeaux.

Après avoir passé plusieurs années dans une institution psychiatrique, il a été à nouveau arrêté l'an dernier, après avoir une fois de plus contacté la star. Appelé à la cour aujourd'hui, Dante Soiu a déclaré devant le jury que les 66 messages et les cadeaux envoyés à Gwyneth Paltrow entre 2009 et 2015 étaient simplement destinés à lui faire savoir qu'il ne lui en voulait pas d'avoir été la cause de son internement, rapporte The Associated Press.

Il a ajouté vouloir lui soumettre son envie de mariage. Lorsque l'adjointe du procureur, Wendy Segall, lui a demandé pourquoi la star envisagerait de l'épouser après avoir reçu autant de messages et avoir témoigné contre lui, il a répondu: «J'essayais de lui montrer que j'avais changé et que j'étais devenu une personne différente. Je voulais lui montrer un nouveau visage. Je voulais qu'elle me dise carrément: "Je ne veux pas t'épouser". Comme ça, j'aurais eu une réponse définitive venant d'elle.»

Aucun des nouveaux messages envoyés par Dante Soiu à Gwyneth Paltrow n'était à caractère pornographique comme les précédents, qui lui avaient valu une première arrestation. Il a dit à la cour qu'il était à l'époque accro à la pornographie, mais qu'il était désormais sous traitement et pensait être guéri. Parmi les cadeaux envoyés par le harceleur, une paire de boucles d'oreilles pour Noël en 2009, un livre de cuisine Weight Watchers, plusieurs livres religieux et des vêtements de seconde main. L'un de ses messages a particulièrement perturbé l'actrice. Dante Soiu y évoquait la mort de l'actrice. Il a déclaré qu'il ne pensait pas à une mort physique, mais spirituelle.

La star est venue affronter son harceleur face à face à la Cour Supérieure de Los Angeles lundi, où elle a été appelée afin de décrire son état quand elle recevait ces lettres et cadeaux non voulus, lors du premier jour du procès. Durant son témoignage d'une heure, Gwyneth Paltrow a reconnu avoir été bouleversée par ces lettres. «J'ai été très contrariée, a-t-elle avoué. C'est une expérience déjà très longue et très traumatisante.»

L'avocate de l'accusé, Lynda Westlund, a reconnu que son client avait fait parvenir les lettres. Elle insiste cependant sur le fait qu'il est chrétien, et qu'il n'a jamais ajouté rien d'explicite dans les messages, comprenant également des notes qu'il a fait suivre au président Barack Obama et à Angelina Jolie, mariée à l'ex de Gwyneth Paltrow, Brad Pitt. Dante Soiu a plaidé non coupable.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos