Guillaume Picard
Agence QMI

Quatre chansons de Céline aux funérailles de René Angélil

René Angélil exposé en chapelle ardente

Voir en plein écran
Previous Next

Guillaume Picard

Quatre chansons de Céline Dion seront entendues vendredi après-midi aux funérailles nationales de René Angélil à la basilique Notre-Dame, à Montréal.

C'est la pièce Trois heures vingt, d'Eddy Marnay et Patrick Lemaître, qui ouvrira la célébration présidée par Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal. Eddy Marnay, faut-il le rappeler, a été le principal parolier de Céline Dion au début de sa carrière.

La pièce de 1984, très touchante, a été choisie par René Angélil, qui a d'ailleurs préparé la cérémonie dans les moindres détails, dans les mois précédant sa mort.

L'émouvante balade All The Way mariant la voix de Céline Dion et de Frank Sinatra, dans un duo virtuel, suivra. On sait que René Angélil était un grand admirateur de Sinatra.

L'un des couplets de All The Way va comme suit: «Qui sait où la route nous mènera; Seul un fou pourrait le dire; Mais si tu me laisses t'aimer; C'est certain que je vais t'aimer, entièrement, entièrement».

La troisième pièce retenue est la chanson qui illustre sans doute le mieux la durabilité d'une relation, même après la mort de l'un des deux amoureux: L'amour existe encore, de Luc Plamondon. Deuxième grand parolier de Céline Dion, il est celui qui, en quelque sorte, a pris la relève d'Eddy Marnay.

Dans L'amour existe encore, Céline chante: «Quand je m'endors contre ton corps; Alors je n'ai plus de doute; L'amour existe encore; Toutes mes années de déroute; Toutes, je les donnerai toutes; Pour m'ancrer à ton port».

La pièce reposant sur une musique de Richard Cocciante, très touchante et livrée tout en retenue par Céline, se retrouve sur l'album Dion chante Plamondon, sorti en 1991.

Enfin, c'est la chanson Pour que tu m'aimes encore, écrite et composée par Jean-Jacques Goldman, qui jouera dans la basilique Notre-Dame au moment de la sortie du cercueil de René Angélil.

Ce méga succès tiré de l'album D'eux, qui demeure l'opus francophone le plus vendu de tous les temps, est l'un des plus connus des anglophones. Cette pièce a été livrée des centaines de fois par Céline sur la scène au Colosseum de Las Vegas, à partir de 2003.

Dans l'un des couplets, on entend: «J'irai chercher ton cœur si tu l'emportes ailleurs; même si dans tes danses d´autres dansent tes heures; J'irai chercher ton âme dans les froids dans les flammes; Je te jetterai des sorts pour que tu m'aimes encore; Pour que tu m'aimes encore».



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos