Agence QMI

Le comédien Michel Daigle est décédé

Le comédien Michel Daigle est décédé

Michel Daigle.Photo d'archives Agence QMI

Le comédien Michel Daigle, vedette de Lance et compte pour son rôle de «Nounou», est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Montmagny, dans Chaudière-Appalaches. Il était âgé de 69 ans.

Michel Daigle est mort des suites d'un cancer du pancréas à l’Hôtel-Dieu de Montmagny, où il était hospitalisé depuis le 31 décembre dernier.

Né le 4 mai 1945, l’artiste habitait à Saint-Jean-Port-Joli, une municipalité située à l'est de Montmagny. Il laisse dans le deuil sa fille Rachel.

Beaucoup de rôles au petit écran

Michel Daigle a multiplié les rôles au petit écran. En plus de Lance et compte qui lui a apporté une notoriété certaine dès le milieu des années 1980, il a joué notamment dans Chop Suey, Zap, Les héritiers Duval, Virginie, Il était une fois dans le trouble, Temps dur, Annie et ses hommes, Jean Duceppe, La galère et Les rescapés.

Plus récemment, on l’avait vu dans O’ et Toute la vérité, deux productions diffusées par TVA. Au cinéma, le comédien a défendu des rôles dans Bonheur d’occasion, Mon amie Max, La veuve de St-Pierre, Station Nord, L’espérance, En terrains connus, Le vendeur et La donation.

Il a aussi joué au théâtre.

Les informations concernant ses funérailles seront connues plus tard.

Ses camarades attristés

«Il avait bien cerné le personnage de Nounou» - Réjean Tremblay

Réjean Tremblay, auteur de la télésérie Lance et compte dans laquelle Michel Daigle a défendu le rôle inoubliable de Nounou, se souvient de lui comme d'un homme chaleureux. «Il était sympathique, chaleureux et je dirais surtout aimable. Le mot «aimable» le décrit bien, dans le sens qu'il avait vraiment la capacité de se faire aimer. Je ne connaissais pas Michel avant qu'il ne se présente au casting pour Lance et compte. Il avait tout à fait compris l'essence du personnage et avait développé une belle complicité avec Marc Messier, Michel Forget et Carl Marotte, avec qui il a été appelé à jouer beaucoup de scènes.»

Réjean Tremblay confiait qu'au moment d'écrire la première mouture de Lance et compte, il avait observé le travail de Scotty Bowman à Montréal et de Michel Bergeron à Québec. «Ils étaient les «coachs», les pères de famille qui se fâchaient, qui menaient la barque. Comme Jacques Mercier (Yvan Ponton) le faisait avec le National. Nounou était pour sa part un peu la maman des joueurs, le préposé qui prenait soin de ses p'tits gars et Michel jouait parfaitement le rôle avec toute la chaleur humaine que le personnage devait avoir.»

«Un homme très généreux» - Marc Messier

Marc Messier, l'interprète du rôle de Marc Gagnon dans Lance et compte, a eu son lot de scènes à tourner dans le vestiaire du National de Québec aux côtés de Michel Daigle. «Michel était un gars vraiment gentil, hyper généreux, et il était aussi très affectueux. Il rendait très bien son personnage de Nounou, c'était un homme qui avait aussi beaucoup d'humour.»

«Ça a été un grand bonheur d'écrire pour lui» - Fabienne Larouche

Fabienne Larouche dit avoir éprouvé beaucoup de peine jeudi matin lorsqu'elle a appris le décès du comédien Michel Daigle. «Ça a été un grand bonheur d'écrire pour lui, il était inspirant et inspiré. Michel jouait le rôle d'Édouard Lirette, le propriétaire du «snack-bar», et nous avons toujours eu des relations très cordiales. C'était un homme très gentil, il était vraiment fin. J'ai été très triste d'entendre cette nouvelle-là, ça m'a ramenée à ces années où j'écrivais Virginie et des textes pour son personnage.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos