L'actualité vue par Raymond Bouchard

Vedettes - L'actualité vue par Raymond Bouchard

par Jessica Nadeau - Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 17-11-2006 | 01h10

Comédien actif au théâtre, à la télévision et au cinéma, Raymond Bouchard travaille activement à la promotion de son dernier film, La Grande Séduction. Il offre de bon cœur un regard aiguisé sur l’actualité de la semaine.

Q. M. Bouchard, comment vous informez-vous ?

R. Je regarde les bulletins d’information à la télévision ou j’écoute la radio. Quand je suis pressé, je regarde les rapides comme LCN ou Info 690. Je m’informe moins par les journaux, mais je les feuillette tout de même tous les jours. Quand il se passe quelque chose de gros, je regarde CNN, mais depuis la crise en Irak, l’information y est vraiment trop biaisée. J’aime bien écouter Euro News.

Q. Que serait pour vous un monde sans informations ?

R. Ce serait un monde égoïste, centré sur lui-même, car s’intéresser à l’actualité, c’est aussi s’intéresser aux autres. En général, je n’aime pas les gens qui se plaignent et qui mettent la faute sur la société. Bien sûr, la société est toute croche, mais chacun doit se demander ce qu’il peut faire et c’est la responsabilité du citoyen de s’informer.

Q. On a beaucoup parlé ces jours-ci de Dominic Martin, ce père qui a oublié sa fillette dans l’auto. Vous joignez-vous au mouvement de sympathie populaire à son égard ?

R. La justice doit suivre son cours. Je suis absolument pour les circonstances atténuantes, quoique si ça avait été fait délibérément, je serais pour la peine de mort. Je crois vraiment que c’est un oubli, car il doit aimer sa fille autant que j’aime les miennes. Ça aurait pu m’arriver à moi aussi. D’ailleurs, j’ai déjà laissé ma propre fille dans l’auto pour quelques minutes et quand je suis revenu, il y avait une dame qui regardait ma fille et qui m’a engueulé comme du poisson pourri. Je lui ai répondu : «Vous avez raison». S’il avait fallu qu’il lui arrive quelque chose, j’aurais été complètement désespéré.

Q. Êtes-vous surpris du retrait de John Manley dans la course au leadership ?

R. Absolument pas, car les jeux sont faits d’avance. Je me souviens quand Manley et Copps se sont présentés, je trouvais que c’était une mascarade pour donner l’impression d’une course au leadership et d’un petit brassage d’idées alors que c’est clair que Paul Martin va l’emporter. De toute façon, ça revient pas mal du pareil au même, ils sont tous fédéralistes. Martin ne va sûrement pas accorder plus de choses au Québec, mais au moins, nous serons mieux gouvernés qu’avec Chrétien. Avec lui, ce n’était pas fort !

Q. Deux employés du Casino de Montréal ont été congédiés cette semaine en rapport avec l’affaire Théodore. Que pensez-vous de cette histoire ?

R. Je n’ai aucune idée si José Théodore est impliqué ou pas dans cette histoire, mais une chose que je sais, c’est que dans la vie, on choisit ses amis… Pour sa famille, ce n’est pas pareil, il ne l’a pas choisie. Mais quand tu as des amis dans le monde interlope, ça entraîne nécessairement une association et c’est jouer avec le feu, surtout pour une personnalité publique.

Q. Bush a réagi à la mort des fils de Saddam en disant que c’était la fin de tous les espoirs pour les sympathisants de Saddam. Croyez-vous que ce soit effectivement la fin ?

R. C’est sûr que Saddam ne pourra plus jamais revenir et j’en suis heureux, car c’est un des pires dictateurs de ce monde. Pour cette raison – et cette raison seulement – l’intervention en Irak était nécessaire. Mais comme ils avaient besoin d’une raison pour y aller, ils sont partis sur les armes de destruction massives et ils se sont plantés parce qu’il n’y en a pas. Et franchement, les Américains n’ont plus d’affaire là ! Il faut qu’ils laissent le pays aux gens de là-bas, car ils se sont embarqués dans une sorte de Vietnam et ils vont en payer le prix.

Q. Le gouvernement fédéral propose une loi qui reconnaît les mariages gais au Canada. Qu’en pensez-vous ?

R. Je n’ai vraiment aucun problème avec les mariages de même sexe. Là où j’ai un problème, c’est avec l’adoption des enfants dans les couples gais. Les enfants ont besoin d’un modèle des deux sexes, d’une mère et d’un père.

Q. Êtes-vous fier de la victoire d’Alexandre Despatie et d’Émilie Heymans ?

R. Oui, j’ai une grande admiration pour les gens qui se dépassent, qui vont au bout de leur rêve. D’ailleurs, je suis toujours ému quand je regarde les Jeux olympiques.

Q. Pour terminer, y a-t-il une nouvelle qui vous a marqué plus particulièrement ?

R. Le 85e anniversaire de Nelson Mandela. C’est un homme remarquable qui a donné sa vie pour son pays en passant 27 ans en prison. Quand on regarde ce monde aller, on pourrait être pessimiste, mais il y a de ces hommes tel Nelson Mandela, qui donnent un espoir pour l’être humain.

N.D.L.R. : Raymond Bouchard travaille à la promotion du film La Grande Séduction. On le verra cet automne dans la série Annie et ses hommes, Le bleu du ciel et Lance et compte : La reconquête.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos