La comédienne Marjolaine Hébert est décédée

La comédienne Marjolaine Hébert est décédée

 

Agence QMI

La cofondatrice du Théâtre La Marjolaine d’Eastman, en Estrie, la comédienne Marjolaine Hébert, est décédée lundi matin à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil. Elle avait 88 ans.

Née à Ottawa le 13 avril 1926, elle a débuté sa carrière avec «Radio Petit-Monde», une émission jeunesse diffusée à CHLP. On a pu l’entendre dans quantité de radios-romans dans les décennies 1940 et 1950.

Elle est devenue, en 1951, la toute première femme annonceure, sur les ondes de CKVL.

Mère du comédien Daniel Gadouas (Le temps d’une paix), elle a commencé sa carrière télévisuelle en 1957 dans la série Le Survenant. On a notamment pu la voir dans Du tac au tac, Terre humaine et Laurier.

C’est en 1960 qu’elle fonde le Théâtre La Marjolaine d’Eastman avec Gilbert Comtois, Hubert Loiselle et Louise Rémy. Elle quitte la Marjolaine en 1993 et deux ans plus tard, l’édifice devenait le

Théâtre Eastman avant de reprendre son nom d’origine en 2002 suite au rachat par le comédien Marc-André Coallier.

Faite chevalier de l’Ordre national du Québec en 1991, Marjolaine Hébert devenait officier de l’Ordre du Canada trois ans plus tard. Elle a reçu en 1978 le prix Victor-Morin, récompensant une personne s’étant illustrée dans le monde du théâtre.

«Elle était ma mère à la télévision», a dit d’emblée Raymond Legault, qui incarnait son fils dans le populaire téléroman Terre humaine diffusé à l’antenne de Radio-Canada au début de 1978 à 1984, à qui l’Agence QMI a appris la nouvelle.

«Je ne l’avais pas vue depuis 10 ans environ, a poursuivi M. Legault. Beaucoup de souvenirs me reviennent. Terre humaine était à l’époque dans mes premiers téléromans, et quand on commence, on a besoin de complices. Marjolaine Hébert, à l’instar de Jean Duceppe et de Guy Provost, a eu cette générosité de m’accompagner à mes débuts.

Elle était très généreuse à la télé, mais aussi dans la vie. Elle a marqué plusieurs générations et elle fait partie des pionnières du métier, notamment en fondant son beau théâtre.»

Sur Twitter, le cinéaste Claude Fournier a écrit: «Marjolaine Hébert qui n'est plus. C'est une grande tristesse. Je pense à sa famille, ses amis, je pense à Ls-Georges».


Vidéos

Photos