Yvan Ducharme est décédé

À l'âge de 75 ans - Yvan Ducharme est décédé

 

Dernière mise à jour: 21-03-2013 | 21h54

Le comédien et humoriste Yvan Ducharme, connu du public grâce, entre autres, à ses «Insolences d’un téléphone» et à son rôle de père dans la télésérie Les Bergers, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi des suites d'une infection pulmonaire et de difficultés respiratoires, à la Cité de la santé de Laval. Il avait 75 ans.

«Il avait une maladie chronique respiratoire et avait de la difficulté à respirer», a indiqué sa fille Nathalie Ducharme au cours d'un bref entretien téléphonique, jeudi soir, avec l’Agence QMI. Je l'ai conduit à la Cité de la santé, à Laval, et il est décédé peu après.»

Né à Rouyn le 24 août 1937, Yvan Ducharme a d’abord fait de la radio à la fin des années 1950 en Abitibi, de même qu’à Sudbury et Timmins en Ontario. On le retrouve ensuite à la station CJMS à Montréal dans les années 1960, où il laissera sa marque avec ses «Insolences d’un téléphone».

Son visage deviendra familier à la télévision, alors qu’on le verra dans des séries humoristiques comme Moi et l’Autre, Chez Denise, Les Moineaux et les Pinsons, mais aussi dans des téléromans, notamment Terre Humaine, Entre Chien et Loup, L’Or du Temps et Montréal, ville ouverte. Sa dernière activité à la télévision remontait à 2007, dans la série télévisée humoristique 450 Chemin du Golf.

Il a aussi eu de nombreux rôles au cinéma, notamment dans les films québécois Valérie, J'ai mon voyage, Y'a toujours moyen de moyenner!. Sa dernière présence au grand écran remontait à 2004 alors qu’il jouait le rôle du père de Bouton dans le film Camping sauvage de Guy A. Lepage.

Il fut récipiendaire de plusieurs trophées d’excellence dont celui pour l’émission humoristique de l'année en 1963, la meilleure émission de radio en 1965, Personnalité radiophonique de l'année en 1968 et le prestigieux titre de Monsieur Télévision 1972.

Il s’était consacré à la peinture à plein temps depuis 1990 dans son atelier de Montréal. Il se définissait comme «un peintre impulsif et aventurier, hanté par les couleurs, et qui se débat dans les entrailles d'un volcan en éruption!»

Yvan Ducharme avait vaincu trois cancers (cancer et ablation du poumon en 1976, cancer du côlon et ablation du gros intestin en 2002 et cancer de la prostate en 2005), sans parler de ses traitements de radiothérapie, de deux AVC et d’une pancréatite aiguë.

Le public est invité à rendre un dernier hommage à Yvan Ducharme au complexe funéraire Yves Légaré, situé au 1350, autoroute Chomedey, à Laval le vendredi 5 avril de 14h à 17h et de 19h à 21h, ainsi que le samedi 6 avril de 9h à 10h30.

Les funérailles auront lieu le samedi 6 avril à compter de 11 h 30 à l’église de la Visitation, au 1847, boulevard Gouin, à Montréal.


Vidéos

Photos