Complot contre Bieber : enregistrements compromettants

Enquête - Complot contre Bieber : enregistrements compromettants

 

Dernière mise à jour: 20-02-2013 | 18h05

La police a remis à la station de télévision ABC, KOAT 7, à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, les bandes sonores de conversations téléphoniques entre deux prisonniers et un troisième homme.

Les enregistrements audio permettent d’entendre Dana Martin, en prison pour le viol et le meurtre d’une adolescente de 15 ans, parler à un ex-codétenu, Mark Staake, et le neveu de Staake, Tanner Ruane.

«A-t-il passé en revue l’affaire Bieber avec toi?» demande Martin à Ruane. «Non, j’aime mieux en savoir le moins possible. C’est comme ça que je fonctionne», a-t-il répliqué.

«Il utilisera une des choses que tu lui as données, et ensuite il prendra la situation en charge», a ajouté Ruane.

La police croit que les propos de Tanner Ruane, «prendra la situation en charge», signifie tuer le chanteur de Stratford, en Ontario.

«Nous avons acheté les taille-haies. Tu me donneras cinq gros (5000 $) pour chacun», a poursuivi Ruane.

Les autorités croient que Ruane et Staake s’apprêtaient à mettre le plan de Martin à exécution et de castrer Bieber et son garde du corps à New York avec les taille-haies pour ensuite les étrangler avec un foulard.

«Tu l’attaches très serré, et ça coupe l’oxygène. Ensuite, tu le resserres encore plus fort. Ça complète l’ouvrage», a dit Martin.

Le complot a été déjoué lorsque les deux individus sont arrivés par accident au Canada en voulant se rendre à New York pour le concert de Biber du 28 novembre. Staake a été arrêté au poste douanier en raison d’un mandat d’arrestation.

Peu après, Martin, qui dit être «entiché» par Bieber, et qui arbore un tatouage de la vedette canadienne sur sa jambe, s’est confessé.
 


Vidéos

Photos