Didier Lucien cultive les petits plaisirs

Après l'hémorragie cérébrale - Didier Lucien cultive les petits plaisirs

 

Dernière mise à jour: 08-07-2013 | 11h10

MONTRÉAL - La vie a repris un rythme plus normal pour le comédien Didier Lucien, qui a été victime d’une hémorragie cérébrale le 22 août et qui n’a repris le travail que récemment. Il savoure davantage les petits plaisirs de la vie, après une convalescence passée à la maison.

«J’ai mon dernier rendez-vous à l’hôpital le 11 février. Après, ils ne veulent plus me voir», a dit Didier Lucien en rigolant, alors qu’il se trouvait au lancement du Mois de l’histoire des Noirs, évènement pour lequel il est porte-parole avec Angelo Cadet.

Celui que l’on a découvert dans l’émission jeunesse Dans une Galaxie près de chez vous, a laissé savoir que la santé va «pas pire». Son séjour à l’hôpital et sa convalescence à la maison ont été l’occasion pour l’acteur de redéfinir sa liste de priorités.

Aussi sur Canoe.ca:

«J’ai pu lire, enfin, et j’ai fait un paquet de trucs, a-t-il reconnu. J’essaie maintenant d’adapter ça à ma vie.» Par chance, l’hémorragie n’a laissé aucune séquelle.

Personnalité qui recherche constamment le feu de l’action, il avoue qu’il avait l’habitude de manger dans sa voiture, signe d’un horaire bien trop chargé, voire de surmenage. Ce qu’il ne fait plus. Presque plus.

«Bon d’accord, a-t-il concédé en riant, j’ai été obligé de le faire hier. Quelqu’un était dans la merde et j’ai dû le sauver. Mais j’essaie de ne plus faire ça!»

Le retour au travail se fait progressivement, d'abord avec la pièce La cage aux folles. Mais pas question d’aller trop vite. «Il faut que je me repose, a-t-il dit, comme pour se convaincre. Je pense que j’aimais trop l’adrénaline. Mon gaz était là.»

Il ne se fait pas d’illusion: la chasse au stress inutile sera pour lui une occupation de tous les instants.


Vidéos

Photos