Kate et William attendent un enfant

C'est officiel! - Kate et William attendent un enfant

 

Anne-Laure Mondesert

Dernière mise à jour: 04-12-2012 | 09h37

LONDRES - Plus d'un an et demi après leur somptueux mariage, le prince William et son épouse Kate ont annoncé lundi qu'ils attendaient leur premier enfant, futur héritier du trône d'Angleterre, une nouvelle espérée depuis des mois dans le royaume.

Le palais de St James, bureau du couple princier, a précisé que la jeune femme, âgée comme William de 30 ans et dont la grossesse en est à «ses débuts», avait été admise à l'hôpital en raison d'«hyperémèse gravidique», une forme sévère de nausées et de vomissements.

«Leurs altesses royales le duc et la duchesse de Cambridge sont très heureux d'annoncer que la duchesse de Cambridge attend un bébé», indique le communiqué du palais. La reine, grand-mère de William, et les membres des deux familles «sont enchantés de cette nouvelle».

Le communiqué ajoute que «la duchesse a été admise cet après-midi (lundi) à l'hôpital King Edward VII dans le centre de Londres, en raison d'hyperémèse gravidique». «Comme la grossesse en est à ses débuts, Son Altesse royale doit rester à l'hôpital pendant plusieurs jours et aura besoin d'une période de repos après», indique encore le palais.

L'hyperémèse, qui désigne dans le vocabulaire médical des vomissements continuels, survient notamment pendant les trois premiers mois d'une grossesse.

Les conséquences de ces vomissements répétés sur l'état de santé général (perte de poids et déshydratation) de la future mère peuvent nécessiter son hospitalisation afin surtout de la réhydrater.

Le palais St James a indiqué que le couple avait eu connaissance de la grossesse «récemment», sans plus de précision, mais selon l'agence Press Association, la grossesse n'a pas dépassé les 12 semaines et l'annonce de lundi a été motivée par l'hospitalisation de Kate.

Vers 20h20 (locales et GMT), le prince William est sorti par la porte principale de l'hôpital avant de repartir à bord d'une voiture, sous les yeux de dizaines de journalistes et de quelques curieux.

Le premier ministre britannique David Cameron s'est dit «enchanté par la nouvelle», sur twitter. «Ils feront de merveilleux parents», s'est-il enthousiasmé. L'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, le vice-premier ministre Nick Clegg, le chef de l'opposition Ed Miliband, le premier ministre écossais Alex Salmond ont aussi salué la nouvelle, de même que Barack Obama et son épouse Michelle.

William, fils de Charles et Diana et deuxième dans l'ordre de succession au trône, s'est marié avec Kate Middleton le 29 avril 2011 à Londres, lors d'une majestueuse cérémonie suivie par quelque deux milliards de téléspectateurs.

Vendredi, lors d'une visite dans son ancienne école, Kate avait joué au hockey sur gazon, portant un manteau et des bottes à talons. Deux jours auparavant, le couple s'était pour la première fois rendu à Cambridge, ville dont il porte le titre, et avait reçu une barboteuse fait main de la part d'une admiratrice, pendant un bain de foule.

La nouvelle met fin à des mois de conjectures sur une possible grossesse de la jeune femme à la silhouette filiforme, qui est devenue une icône de la mode et fait régulièrement les Unes des magazines.

L'annonce de cette grossesse clôt également une nouvelle année faste pour la monarchie britannique, qui jouit d'une popularité record : des millions de Britanniques ont célébré dans la liesse le jubilé de diamant de la reine Élisabeth, qui, à 86 ans, a fêté ses soixante ans de règne. Seuls les ennuis de santé de son époux le duc d'Edimbourg avaient jeté une ombre au tableau des festivités de juin.

Lors d'un voyage à Singapour en septembre dans le cadre d'une tournée pour le jubilé de la reine, la presse avait rapporté des déclarations du prince William exprimant son souhait d'avoir "deux enfants" avec son épouse.

«C'est le moment idéal», a commenté Kate Williams, auteur spécialiste de la couronne britannique interrogée par la BBC : «le jubilé est terminé, les jeux Olympiques sont finis».

L'experte a souligné que cet enfant pourrait monter sur le trône un jour, que ce soit une fille ou un garçon. En effet, les règles de succession au trône d'Angleterre ont été modifiées en 2011, permettant au premier-né de William et Catherine de devenir monarque, quel que soit son sexe.

Selon un sondage Ipsos Mori publié en novembre, le prince William est le membre préféré de la famille royale, devant la reine.

Félicitations de la Maison Blanche

La Maison Blanche a félicité le prince William et son épouse Kate. «De la part de tout le monde ici à la Maison Blanche, en premier lieu le président et la première dame, nous adressons nos félicitations au duc et à la duchesse de Cambridge», a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

M. Obama et son épouse Michelle «pensent tous deux qu'avoir un enfant est l'une des choses les plus formidables de leur vie, et je suis sûr que ce sera la même chose pour le duc et la duchesse de Cambridge», a ajouté M. Carney lors de son point de presse.



Vidéos

Photos