Colin Farrell parle de la maladie de son fils

Famille - Colin Farrell parle de la maladie de son fils

 

Dernière mise à jour: 16-11-2012 | 11h50

Colin Farrell avoue qu'il s'est senti «brisé en deux» lorsque son fils James, qui souffre du syndrome d'Angelman, a fait ses premiers pas à 4 ans.

L’acteur de Total Recall s’est confié aux médias à propos de la grave maladie d’Angelman dont souffre son fils, James. Il affirme que ce sont les jeux paralympiques qui lui ont donné le courage d’en parler publiquement.

Le syndrome d’Angelman est une maladie d’origine génétique qui atteint gravement le système neurologique de la personne. Elle se traduit par un retard mental important, des crises d’épilepsie, des mouvements saccadés et des désordres du sommeil, entre autres symptômes.

Colin Farrell a confié au magazine américain In Style, édition décembre 2012, son cheminement avec son fils. «C’est lors des olympiques spéciaux de Shanghai en 2007 que j’ai consulté Kim (Bordenave), la mère de James. Je voulais en parler publiquement, je voulais partager la joie et la fierté que m’apporte mon fils.»

Dans l’entrevue, Farrell a poursuivi: «Nous nous réjouissons des moindres petites victoires; les premiers mots à l’âge de 6 ou 7 ans, être en mesure de se nourrir seul à 19 ans, et réussir à maitriser les crises d’épilepsie», raconte Farrell. «À l’âge de 4 ans, lorsqu’il a fait ses premiers pas, je me suis pratiquement brisé en deux.»

L’acteur de 36 ans affirme qu’il communique avec d’autres parents qui sont dans la même situation. Il avoue que lorsque l’on vit avec un enfant qui a des besoins spéciaux, il est bon de savoir que l’on n’est pas seul.

Colin Farrell est d’ailleurs très engagé envers l’organisme FAST (Foundation For Angelman Syndrome Therapeutics).


Vidéos

Photos