Manon Leblanc estime les accusations non fondées

Poursuivie pour 200 000 $ - Manon Leblanc estime les accusations non fondées

 

Dernière mise à jour: 07-09-2012 | 19h26

L’animatrice et designer d’intérieur Manon Leblanc est poursuivie pour des dommages à une demeure qu’elle a louée à Saint-Sauveur pour son fils. Estimant ces accusations non fondées, elle entend déposer une demande en dommages et intérêts pour atteinte à sa réputation.

Selon le document de la poursuite déposé en Cour supérieure au palais de justice de Saint-Jérôme, le fils de la designer aurait causé des dommages et des modifications importantes à la demeure – moisissure, murs perforés, modification du système électrique – pour y cultiver des plants de marijuana.

Les propriétaires de la demeure demandent 200 000 $ à Mme Leblanc pour défrayer le coût des réparations et pour ennuis et inconvénients.

Selon l’animatrice, cette affaire «constitue une tentative hostile et malveillante à son égard visant à forcer l’achat de cette propriété, et ce, compte tenu de sa notoriété», peut-on lire dans un communiqué émis vendredi.

«D’ailleurs une demande reconventionnelle en dommages et intérêts pour atteinte à ma réputation, stress, troubles et inconvénients sera déposée contre les propriétaires dont les actions ne visent qu’à forcer l’achat de ce chalet. Mes procureurs déposeront bientôt tous les documents nous permettant de défendre nos droits et rétablir les faits», a écrit Mme Leblanc.

AUSSI SUR CANOE.CA:

Collaboratrice de plusieurs émissions de télévision et revues spécialisées depuis plus de 10 ans, Manon Leblanc possède également une entreprise de design de cuisines et salles de bain.
 

 



Vidéos

Photos