Denise Bombardier : fiancée à Montréal, mariée à Paris

Vedettes - Denise Bombardier : fiancée à Montréal, mariée à Paris

 

Par Agnès Gaudet – Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 22-11-2006 | 08h02

Denise Bombardier s’est fiancée le 22 décembre à sa résidence montréalaise entourée de 70 parents et amis.

Les fiançailles ont été célébrées de façon traditionnelle. Les gens peu habitués à ce type de cérémonie étaient impressionnés et tous émus. Même quelques hommes ont versé une larme…

Le père Roger Brousseau, de Saint-Viateur, un ami, a béni les alliances qui seront échangées à l’occasion du mariage. Le fiancé a offert une magnifique bague à celle qu’il épousera bientôt, un présent qui a fait bien des jalouses.

Selon Mme Bombardier, à qui on a dû tirer les vers du nez, son compagnon a charmé tout le monde. Il faut dire que le monsieur a interprété un classique du répertoire Irlandais pour l’occasion. James Jackson, docteur en littérature française, chante dans la Chorale franco-allemande de Paris. Il a enregistré des disques, fait de la radio et de la télé en Irlande.

« Il a une voix de ténor formidable, a confié Mme Bombardier, il est beau et séduit tout le monde. Personne ne lui trouve de défaut… sauf moi. Il ne vaut pas grand-chose dans la maison ! »

Quant à l’animatrice elle-même, elle s’est tue tout au long de la cérémonie, ce qui n’est pas dans ses habitudes.

Mme Bombardier fait les choses en grand. Elle se mariera dans deux mois à Paris. Elle ira faire l’essayage de sa robe le 6 février. Elle l’a choisie longue et blanche : « Je me marie pour vrai, je ne vais pas faire semblant », répond-elle à tous ceux qui l’accusent d’être trop audacieuse.

Le mariage aura lieu à la mairie de Paris et les époux seront entourés d’amis québécois et européens. Luc Plamondon comptera parmi les invités.

À la mairie, Mme Bombardier portera un tailleur et c’est lors d’une soirée animée par Édith Butler à deux heures de Paris, dans un endroit « le plus romantique que vous pouvez imaginer », qu’elle revêtira sa robe de princesse.

D’ici au mariage, Mme Bombardier ira s’installer dans son nouvel appartement, à Dublin. Le couple partagera son temps entre Montréal et Dublin.

Nerveuse ? Mme Bombardier a écopé une contravention le jour de ses fiançailles. Trop distraite, elle avait mis les sous dans le mauvais parcomètre : « Imaginez le jour du mariage ! », dit-elle.

C’est le deuxième mariage de Mme Bombardier. Elle avait épousé le père de son fils, Claude Sylvestre.

Quant à ses projets professionnels, Denise Bombardier prépare Parlez-moi de votre enfance pour l’automne de Radio-Canada et un documentaire sur l’amour réalisé par son fils, Guillaume Sylvestre.

Mme Bombardier compte écrire la suite de Ouf !, « mais, dit-elle, on n’écrit pas quand on est heureux. »


Vidéos

Photos