Wenn 
Agence QMI

Pamela Anderson n'est pas une fan du mouvement #MeToo

Pamela Anderson n'est pas une fan du mouvement #MeToo

AFP

Wenn 

Le mouvement #MeToo a eu son heure de gloire à la fin 2017, après que des dizaines de femmes ont accusé Harvey Weinstein d'agression sexuelle, mais pour Pamela Anderson, c'est «un peu trop».

«Je suis féministe, mais ce féminisme troisième voie m'ennuie, a-t-elle expliqué à 60 Minutes. Je pense que ça paralyse les hommes. Ce mouvement #MeToo est un peu trop pour moi. On va probablement m'assassiner pour avoir dit ça.»

La candidate de Danse Avec les Stars a par ailleurs fait référence aux allégations faites contre Harvey Weinstein, qui est notamment accusé d'avoir invité des femmes dans sa chambre d'hôtel pour des rendez-vous. Il a toujours nié toute relation non consentie.

«Ma mère m'a toujours dit de ne jamais aller dans la chambre d'hôtel d'un inconnu. Si quelqu'un ouvre la porte en robe de chambre et qu'il s'agit d'un rendez-vous professionnel, je devrais peut-être aller voir quelqu'un d'autre. Ça me paraît du bon sens. Ou si on y va et qu'on veut le boulot... je suis Canadienne, je vais dire ce que je pense, ok ?», a-t-elle ajouté.

Durant l'interview, elle a aussi réaffirmé son soutien à Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, demandant au premier ministre australien, Scott Morrison, d'aider à le faire libérer de l'ambassade d'Ecuador à Londres, où il a reçu l'asile en 2012.

Quant à sa relation avec lui, la vedette, qui est en couple avec Adil Rami, l'a décrite comme «une lutte romantique». «Nous n'avons pas une relation romantique, mais je me sens très proche de lui. Je me sens plus proche de lui que beaucoup de gens, et il me comprend», a-t-elle expliqué.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos