Yan Lauzon
Agence QMI

L'envers de Facebook: des vedettes québécoises ciblées

L'envers de Facebook: des vedettes québécoises ciblées

Photo d'archives

Yan Lauzon

Menaces de mort, arnaques, insultes de tous genres... Les vedettes québécoises ne sont pas épargnées sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. Lorsque ça va trop loin, certaines rectifient les choses pendant que d'autres se lancent à l'attaque, certaines prennent une pause de cet outil de communication alors que d'autres disent adieu à la plateforme.

Voici des personnalités qui n'ont eu d'autre choix que de réagir sur Facebook pour dénoncer une situation jugée inacceptable.

Marie-Mai

La semaine dernière, la chanteuse Marie-Mai a eu vent d'un nouveau compte à son nom par lequel des internautes étaient contactés relativement à de prétendus concours leur ayant permis de gagner des téléphones iPhone ou encore des billets de spectacles. Elle a démenti le tout avec véhémence et a rappelé à qui veut bien l'entendre qu'on ne donne pas son numéro de carte de crédit sur les réseaux sociaux. Elle a également demandé aux gens de faire preuve de vigilance et de contacter Facebook lorsqu'ils sont témoins de faux comptes.

Mariana Mazza et compagnie

Le stratagème des billets de spectacles ne date pas d'il y a quelques jours. La popularité des humoristes a d'ailleurs malheureusement servi à tendre de multiples pièges frauduleux. À preuve, Mariana Mazza, Philippe Laprise, Alexandre Barrette et Mike Ward ont tous été impliqués bien malgré eux dans une histoire de fraude en 2016. Faux profils, faux concours et faux laissez-passer; tout relevait de l'arnaque. Ne se laissant pas démonter par les escrocs, ils sont adressés directement à leur public dans le but que soient supprimées les identités malveillantes sur Facebook.

Gino Chouinard

La générosité de Gino Chouinard a donné des idées malsaines à un fraudeur sur Facebook l'an dernier. Se disant un ami de l'animateur de «Salut, bonjour!», un internaute tentait de récolter de l'argent en assurant que Gino Chouinard avait besoin d'aide pour une collecte de fonds. Une photo du «morning man», du logo de son rendez-vous matinal ou encore de TVA faisait partie du subterfuge. Gino Chouinard a pris la chose au sérieux en appelant les gens à la méfiance dans une vidéo qu'il a publiée sur sa page personnelle.

Marie-Chantal Toupin

La relation entre Facebook et Marie-Chantal Toupin est pour le moins particulière. N'hésitant pas à publier divers commentaires et à livrer ses états d'âme, la rockeuse a notamment appris que sa page allait être fermée en 2017 alors que ce n'était qu'une blague de certains internautes. «Votre jalousie ne m'arrêtera pas», s'était-elle empressée d'écrire quand elle craignait encore que le couperet tombe. Au fil des ans, elle a aussi dû expliquer pourquoi elle écrivait sans cesse en lettres majuscules et revenir sur des propos racistes qu'elle a même mis en ligne, des commentaires qui lui ont entre autres coûté l'animation de l'émission «Flip de fille».

Guy Nantel

Humoriste dont les monologues font beaucoup réagir, Guy Nantel a suscité des réactions fortes dès le début des représentations de son spectacle «Nos droits et libertés» l'an dernier. Associant les noms du député libéral Gerry Sklavounos et Alice Paquet au thème du consentement sexuel, il a provoqué l'ire de la principale intéressée avant de recevoir des messages haineux qui se sont transformés en menaces de mort de la part de Jean Darveau, un internaute. Après avoir dénoncé les missives de ce dernier, l'humoriste a appris que l'homme, accusé pour ses agissements, avait plaidé coupable.

Véronique Cloutier et Sarah-Jeanne Labrosse

À l'instar de Mariloup Wolfe, Véronique Cloutier et Sarah-Jeanne Labrosse ont été la cible de fausses publicités concernant un super régime qui se sont retrouvées sur le web. Vivement, les deux stars du petit écran ont dénoncé de tels agissements, assurant que les différentes publications étaient mensongères. Pour bien se faire comprendre, elles ont eu recours à l'emploi de lettres majuscules, exhortant leurs admirateurs à ne pas se laisser berner par de telles arnaques. Afin de donner du poids à leur mise en garde, elles ont accompagné leurs récriminations de différents exemples.

Mariloup Wolfe

Pressée de questions par ses nombreux admirateurs l'an dernier, Mariloup Wolfe a dû intervenir sur Facebook, car son image a été utilisée à des fins commerciales sans son autorisation par Garcinia Cambodgia, une compagnie souhaitant vendre des produits permettant une perte de poids rapide grâce à sa notoriété. Outrée et inquiète que beaucoup de gens souhaitent se les procurer, elle a remis les pendules à l'heure en assurant qu'elle ne consommait pas et ne consommerait jamais de tels produits, précisant qu'elle n'avait pas subi une cure minceur depuis 10 ans et qu'elle prônait plutôt une saine alimentation jumelée à l'activité physique.

Alexandre Champagne

Il y a quelques années, alors qu'il formait encore un couple avec Marilou, Alexandre Champagne en a eu assez des insultes dirigées vers son épouse, véritable cible de commentaires désobligeants. Il est donc monté au front pour elle, déposant sa page Facebook une longue riposte aux gens qui s'en prennent à elle. Il a profité de sa tribune afin de se vider le coeur sur une partie de l'attention médiatique dont le couple faisait l'objet. En mars dernier, il a tenu à rédiger une lettre à sa fille Jeanne, lui disant de privilégier l'amour à la haine et de ne pas tenir compte de ce qui s'écrit sur sa maman, son ex Marilou.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos