Judith Plamondon
Agence QMI

Le Diamant: le projet de Robert Lepage en péril

Le Diamant: le projet de Robert Lepage en péril

Robert Lepage.Photo Benoit Gariepy / Agence QMI

Judith Plamondon

Dernière mise à jour: 07-12-2014 | 19h35

L'homme de théâtre Robert Lepage pourrait être la prochaine victime des mesures d'austérité du gouvernement Couillard. Québec se dit «encore en réflexion» quant à savoir si le projet de salle de spectacles Le Diamant touchera ou non les 30 millions $ promis en 2012 par l'administration Charest.

La subvention en question, qui représente plus de la moitié des 54 millions $ nécessaires au projet, fait l'objet depuis l'arrivée au pouvoir des troupes de Philippe Couillard d'une révision, a mentionné dimanche Philip Proulx, l'attaché de presse de la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David.

Austérité oblige, «une analyse de l'ensemble des projets en cours a été entreprise», en juin, lors du dépôt du budget présenté par le ministre des Finances, Carlos Leitao, a précisé M. Proulx.

Contrairement à ce que laissaient entendre certains médias, dimanche, aucune décision n'a encore été prise au sujet de la salle de spectacles Le Diamant, selon le porte-parole. «La réflexion se poursuit», a-t-il insisté.

Pas de signaux encourageants

Est-ce que Québec ne fait que retarder l'annonce de la mauvaise nouvelle? Possible, croit Véronique Hivon, porte-parole péquiste en matière de Culture. «Nous n'avons pas eu de signaux encourageants ces derniers mois concernant ce projet», a-t-elle souligné, parlant d'une autre «promesse brisée» du gouvernement Couillard.

«Une fois de plus, la culture est touchée, et c'est navrant, a déploré Mme Hivon. La ministre Hélène David a invité le milieu culturel à se battre, mais il faudrait qu'elle aussi soit capable de se battre pour défendre et protéger les investissements en culture.»

Le propriétaire du Capitole, Jean Pilote, ne serait pas surpris que Québec laisse tomber le Diamant qui devait faire briller la place d'Youville, dans le Vieux-Québec. «Ça sentait pas très bon depuis un certain temps, compte tenu du contexte économique», a dit M. Pilote.

Dimanche, la directrice des communications d'Ex Machina, la compagnie de Robert Lepage, n'était pas en mesure de confirmer le retrait de cette importante subvention. «Nous attendrons de recevoir la confirmation officielle du gouvernement du Québec et nous commenterons d'ici là, s'il y a lieu de commenter», a-t-elle écrit, dans un courriel envoyé à l'Agence QMI.

Avenir incertain

Impossible, donc, de savoir ce qu'il adviendra de ce projet de salle de spectacles destinée à accueillir les productions d'Ex Machina et de Robert Lepage, du Carrefour international de théâtre ainsi qu'une panoplie de productions d'ici et d'ailleurs.

«Le Diamant permettra de présenter les meilleures créations mondiales et contribuera à faire de Québec une destination culturelle de calibre international», peut-on lire sur le site web du projet défendu par M. Lepage.

Des poids lourds du milieu des affaires, soit le président de BMO Groupe financier (Québec), Jacques Ménard, et la présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Monique F. Leroux, dirigent depuis janvier une collecte de fonds privés pour le projet Le Diamant. L'objectif était de recueillir 10 millions $ pour compléter les financements promis par Québec (30 millions $) et la Ville de Québec (7 millions $).

AUSSI SUR CANOE.CA



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos