Cirque du Soleil: 400 emplois supprimés

Emploi - Cirque du Soleil: 400 emplois supprimés

 

Jean-François Rousseau

Dernière mise à jour: 16-01-2013 | 22h31

Le Cirque du Soleil a annoncé mercredi qu'il supprimera 400 emplois à l'échelle mondiale d'ici mars prochain.

La multinationale revoit actuellement son modèle d'affaires afin de renouer avec les profits.

La majeure partie des postes abolis seront au siège social de Montréal qui compte près de 2000 employés. La direction du Cirque n'a toutefois pas précisé le nombre d'employés touchés à Montréal.

L'entreprise québécoise emploie 5000 personnes dans le monde.

Malgré la vente record de plus de 14 millions de billets en 2012, et un chiffre d'affaires qui a atteint le milliard, le Cirque du Soleil connaît des difficultés financières depuis les deux dernières années en raison, notamment, des catastrophes naturelles qui ont affecté certains de ses spectacles et de la morosité de l'économie mondiale. Pour la première fois de son histoire, l'entreprise n'est actuellement pas rentable.

«Pas en crise»

La perte de rentabilité coïncide avec le lancement de plusieurs spectacles permanents. Il s’agit de productions d’envergures qui nécessitent des investissements et des dépenses importantes et qui deviennent rentables sur une longue période.

«Je tiens à dire que le Cirque n'est pas en crise, a dit la porte-parole du Cirque du Soleil, Renée-Claude Ménard. L'an dernier, nous avons eu nos meilleurs chiffres de ventes de billets. Mais les coûts de production ont été très élevés.»

Même si pour l'instant, les activités du Cirque ne génèrent pas de profits, la croissance du chiffre d'affaires a été au rendez-vous. Au cours des cinq dernières années, les revenus ont enregistré une progression de 43% passant de 700 millions en 2007 à 1 milliard en 2011-2012.

La porte-parole du Cirque a souligné que l’entreprise n'a pas suffisamment surveillé l’ampleur de la croissance des dépenses dans un contexte économique qui est devenu beaucoup plus difficile.

Par contre, avec plus de productions,  il faut dire que le Cirque du Soleil a vu son chiffre d'affaires augmenter substantiellement. De 21 millions $ il y a 20 ans, les revenus annuels ont atteint les 700 millions $ en 2007 et le milliard de dollars en 2011-2012.

Or la croissance de 43% du chiffre d'affaires au cours des cinq dernières années n'a pas été suffisante pour compenser la croissance des dépenses. C'est pourquoi, faute de rentabilité, la multinationale a dû annuler des spectacles l’an dernier.

Contexte économique difficile

Par ailleurs, en plus du contexte économique difficile, la force du dollar a nui aux résultats du Cirque alors que 99% de ses revenus proviennent de l’extérieur du Canada. Or, chaque hausse d'un cent du dollar canadien retranche 3 millions $ dans les livres du Cirque.

En août 2008, le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, a vendu une participation de 20% à deux fonds souverains de l'émirat de Dubaï pour un montant estimé à 500 millions $. Ces deux nouveaux partenaires devaient contribuer à la croissance internationale du Cirque.

Toutefois, en raison de la crise financière de 2008, les deux fonds se sont retrouvés en difficulté financière et n'ont pu soutenir l'entreprise québécoise vers de nouvelles avenues commerciales.

Récemment, dans le but de développer davantage sa marque, le Cirque du Soleil a fait l'acquisition d'une participation minoritaire dans l'agence de publicité montréalaise Sid Lee.

Le Cirque du Soleil présente actuellement 19 spectacles sur la scène mondiale.

Avec la collaboration de Raphaël Gendron-Martin



Vidéos

Photos