Rétrospective délirante de 2012

À l'année prochaine - Rétrospective délirante de 2012

 

Sandra Godin

Dernière mise à jour: 19-12-2012 | 21h03

MONTRÉAL – Corruption, élections, printemps érable… À l’image de l’actualité en 2012, il sera beaucoup question de politique lors des revues télévisuelles de fin d’année, et la revue humoristique À l’année prochaine, dont l’enregistrement festif a eu lieu mercredi soir devant un Club Soda plein à craquer, n’y échappe pas.

«Ç’a vraiment été une grosse année, a confié le concepteur et imitateur Philippe Lagüe. Nous n’étions pas en ondes au printemps dernier, et j’avais hâte de revenir pour écrire sur le printemps que le Québec a connu.»

Depuis cinq ans, l’équipe de l’émission radiophonique À la semaine prochaine, Pierre Verville, Pierre Brassard, Michèle Deslauriers (qui assure toutes les voix féminines) et Philippe Lagüe se produisent devant public et caméras pour l’enregistrement de cette revue de l’actualité en humour, diffusée sur deux plateformes, à la télévision et à la radio de Radio-Canada.

Les quatre imitateurs en herbe ont entre autres personnifié ceux qui ont fait la une en 2012, dont Pauline Marois, Gérald Tremblay, Kim-Jong Un, Stephen Harper, Régis Labeaume, Françoise David, Léo Bureau-Blouin, Lisa LeBlanc et Ron Fournier qui aborde le lock-out dans la Ligue nationale de hockey.

Secondés par le bruiteur Alain Collin et le directeur musical Jean-Pierre Lambert, qui assurent de toutes les façons imaginables tous les bruits et la trame sonore des numéros, ils offrent aux téléspectateurs une trentaine de numéros très drôles et imagés, alliant parodies, imitations, chansons et nouvelles.

Philippe Lagüe s’est réjoui de la richesse de l’actualité cette année. «Ce que je retiens de 2012, c’est que pour un auteur de blagues, c’en était une pas pire», s’est-il exclamé en riant.

«Cette année, il y a eu les élections provinciales, les élections américaines, nous sommes en attente d’un nouveau chef au parti libéral, nous avons un maire suppléant à Montréal… Alors c’est vraiment une année de changements», a commenté Pierre Verville, qui imitera Jean Charest et Gérald Tremblay pour la dernière fois, ces derniers s’étant retiré de la vie publique.

Des événements censurés

Philippe Lagüe n’a pas voulu s’aventurer avec des sujets trop lourds, comme la tuerie qui a eu lieu la semaine dernière aux États-Unis.

«Nous avons préféré nous censurer sur ce genre de choses, a-t-il expliqué. Même si nous voulions passer un message de société, je pense que nous ne sommes pas prêts à ça. Nous sommes là pour faire oublier plutôt qu’entrer dans le sujet.»

«Je ne pense pas qu’en ce moment il y a des blagues à faire avec cela, a-t-il ajouté. Nous sommes grand public, avec une grosse cote d’écoute. Il y a donc des terrains où volontairement on ne va pas, car on veut avoir du plaisir.»

Mais cela ne l’empêche pas de véhiculer son message. «On passe le message, ça, il n’y a aucun doute. C’est la manière dont on le fait qui est importante.»

L’émission À l’année prochaine sera diffusée à la télévision de Radio-Canada le 30 décembre à 20 h et rediffusée le 2 janvier à 20 h.
Elle pourra également être entendue à la Première Chaîne de Radio-Canada le 31 décembre à 14 h et le 1er janvier à midi.


Vidéos

Photos