Jamais sans son sens de l'humour

Mike Ward - Jamais sans son sens de l'humour

 

Agnès Gaudet

Dernière mise à jour: 14-01-2012 | 19h38

À l'église, lors des funérailles de sa mère, il y a quelques années, Mike Ward a fait un numéro devant ses proches, tous transis de peur à l'idée qu'il provoque un scandale.

Quand le curé a annoncé le numéro de Mike, même le père de l'humoriste a cru bon de lui a rappeler qu'il se trouvait dans une église. Mais, il n'y a pas eu de scandale. Au contraire.

«Ils avaient tous peur que je sois déplacé, se souvient-il, mais j'ai parlé un peu de la maladie de ma mère et surtout de la femme qu'elle était. Après les funérailles, plusieurs m'ont fait promettre de faire un numéro d'humour à leur mort.»

Mike Ward croit qu'on est souvent obnubilé par la maladie d'une personne au point d'oublier qui elle est.

À LIRE AUSSI:
«Quelqu'un de malade reste une personne, dit-il. Ma mère aimait beaucoup rire et je savais qu'elle aimait mieux qu'on fête sa vie plutôt que de pleurer sa mort. «Quand un des leurs meurt, les Irlandais (son père est d'origine irlandaise) prennent un coup et se racontent des histoires drôles sur la personne. J'aime bien ça.»

ESSENTIEL SENS DE L'HUMOUR

L'humoriste sait toutefois que lorsqu'on vit la maladie ou la mort d'un proche, le rire n'est pas toujours au rendez-vous. Mais il rappelle que le sens de l'humour est essentiel et qu'il aide à se sortir des pires épreuves. «Tu perds temporairement ton sens de l'humour, admet-il. Quand ma mère était malade, j'allais voir plein de shows d'humour pour me changer les idées. Mais le jour où un ami humoriste m'a demandé de commenter pour lui son numéro sur le cancer, j'en ai été incapable. On a tous nos limites.

«Pourtant, on a besoin de notre sens de l'humour. Quand ma mère est morte, il a fallu que j'utilise l'humour pour ne pas tomber dans la dépression. Je suis même devenu plus drôle.»

NOUVEAU DADA

L'humour de Mike Ward, qui est né d'une mère francophone et d'un père anglophone, est différent, sans doute parce qu'il a fait ses études primaires et secondaires en anglais, et qu'il a eu pour idoles Eddie Murphy et Richard Prior. Arrivé sur le marché du rire, lui qui trouvait l'humour en français trop bonbon s'est alors démarqué.

«Un jour, j'ai eu un commentaire qui m'a marqué, raconte-t-il. Quelqu'un m'a dit, «ton genre humour ne plaira pas à plus que 10 % de la population. On était à l'époque six millions. Ça fait 600 000 personnes. Je me suis dit, 600 000, c'est pas si mal!»

À l'avenir, Mike Ward compte proposer de plus en plus de matériel sur le Net. Son nouveau dada est son Podcast, en ligne sur son site officiel mikeward.ca, sur sa page Facebook ou sur iTunes, où il est possible de le télécharger. Le mardi de chaque semaine, l'humoriste met en ligne un nouvel épisode d'environ une heure de discussions, via Skype, à bâtons rompus, avec un ami humoriste.

«Chacun dans notre maison, un drink à la main, on jase, explique Mike, par pur plaisir, parce que personne n'est payé pour faire ça. Ça permet de découvrir les humoristes tels qu'ils sont. «En écoutant ces Podcast, les gens qui se choquent pour un gag pourraient mieux comprendre la mécanique de l'humour qui est toujours la même, peut importe les gags, et l'être humain derrière ces gags, du monde ben ordinaire qui essaie de faire rire les autres.»

Les Podcast de Mike sont un succès. Celui où il est seul avec les Denis Drolet a été vu par 35 000 personnes. «C'est autant qu'un show à Télé Québec», lance Mike.

5 questions sur l'humour

Doit-on rire de Jean Charest et de Stephen Harper?

On peut rire de tout, mais de Jean Charest et Stephen Harper, je pense qu'on a fait le tour.

Est-ce qu'on peut rire des chanteurs?

On DOIT rire des chanteurs et de n'importe qui dans le show-business pour éviter les ego démesurés.

Peut-on rire de la misère humaine?

Oui, parce que ce sont les jokes qui font le plus de bien aux gens, comme quand j'ai fait un numéro sur ma mère lors de ses funérailles, à l'église, et quand je suis allé faire un show en Afghanistan pour les soldats apeurés.

Doit-on rire de notre système judiciaire?

Oui, parce qu'avec l'humour, on peut faire changer des choses – comme une loi sur les revendeurs de billets grâce à Louis-José Houde. Ce qui n'est pas mon cas, moi qui ne récolte que des plaintes.

Est-ce de moins en moins drôle de faire de l'humour?

On prend vraiment l'humour trop au sérieux, au Québec. Pour faire de l'humour sur Internet, il ne faut pas avoir peur de se faire insulter.

À Montréal et à Brossard, le spectacle Mike Ward s'expose affiche complet. Pour les autres dates, ailleurs au Québec, voir sur son site mikeward.ca.


Vidéos

Photos