Une année culturelle remplie

Dernière mise à jour: 29-12-2007 | 10h13

Avec la réouverture du Palais Montcalm et la rénovation du Grand Théâtre, l'année qui s'achève laisse entrevoir une scène culturelle bien vivante et laisse derrière elle un bon bilan pour l'année 2007.

Parmi les moments forts en 2007, soulignons le spectacle Joe Dassin, la grande fête musicale, qui a été présenté en grande première en mai au Capitole de Québec avant de poursuivre sa route à Montréal puis en France. Le Festival d'été a présenté une 40e édition anniversaire particulièrement réussie : malgré le débat sur l'estimation des foules, on a évalué à 950 000 le nombre de visiteurs qui ont pris d'assaut les différents sites du Festival. Un achalandage plus qu'enviable qui s'accompagne des ventes de laissez-passer lumineux évalués à 100 000 unités. Sur le site de la scène Bell des plaines d'Abraham, il fallait notamment assister aux spectacles de Manu Chao, de Renaud, Johnny Clegg et des Cowboys Fringants. On se souviendra aussi de Nickelback, Tryo, Kanye West et Billy Talent qui ont jeté la frénésie. Bonne année également et succès populaire pour le Festival d'humour Le Grand Rire et Laugh It Up! (son nouveau volet anglophone) qui a su innover avec la présence de Dieudonné et du retour de la LNI.

Un grand retour

On ne peut passer sous silence le retour d'Elvis Story et de Martin Fontaine au Capitole après deux ans d'absence ou encore de la présentation de l'exposition de Cranach à Monet au Musée National des Beaux arts. Les gens de Québec ont été choyés : ils ont pu admirer 57 tableaux inédits réalisés par 45 grands maîtres de la peinture européenne, dont Cranach, Rubens, Bronzino, Bruegel, Van Dyck, Tiepolo, Canaletto, Goya, Cabanel, Monet, Cézanne, Renoir, Gauguin, Tissot, Van Gogh et plusieurs autres au MNBAQ.

L'International de Musique Folk de Québec a tenu sa seconde édition les 17, 18 et 19 août derniers. Ce festival annuel qui couvre le très vaste monde du folk, autant au niveau local qu'international semble faire sa place. Le 1er Festival de Jazz de Québec a pris d'assaut le quartier Saint-Roch (Nouvo St-Roch et a proposé une programmation riche et diversifiée : 4 jours, 22 spectacles, dont 15 gratuits, 73 artistes en provenance du Québec, de la Colombie-Britannique, de New York et de Los Angeles, sur 8 scènes. Fin août, près de 800 musiciens et participants, sont venus de quatre pays (Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis et Canada), offrir une série de spectacles à grand déploiement et des concerts gratuits dans le cadre du Festival de musiques militaires. Le moment fort a sans contredit été le Tattoo militaire de Québec : musiciens, danseurs, chanteurs, équipes de maniement d'armes et autres experts ont offert un spectacle éclatant. Dans le domaine classique, Otello de Verdi a été présenté en première à Québec par l'Opéra. Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec ont installé leurs quartiers à la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm. Les chefs Bernard Labadie et Jean-Marie Zeitouni ont conçu une programmation qui a offert plus de concerts et plus de séries afin d'élargir ainsi la présence musicale de l'ensemble à Québec.

Des vedettes internationales

En plus des passages de Dream Theater ou de Styx, les amateurs de spectacles à grand déploiement ont pu assister aux prestations de Roger Waters, Rush, Billy Talent et Rise Against, Bob Dylan, Snoop Dog et Ice Cube ou encore de la jeune chanteuse R&B Rihanna et du rapper Akon. Québec a mis la table pour la prochaine année qui s'annonce particulièrement animée culturellement.


Vidéos

Photos