Du rêve à la réalité

Laliberté et Rozon - Du rêve à la réalité

 

Marie-Joëlle Parent

Dernière mise à jour: 12-05-2007 | 10h49

Guy Laliberté et Gilbert Rozon sont partis de rien il y a 25 ans et sont aujourd’hui à la tête de deux empires du spectacle au rayonnement planétaire.

Ce sont deux fils du Québec: l’un était fossoyeur, l’autre accordéoniste. Guy Laliberté et Gilbert Rozon sont partis de rien il y a 25 ans et sont aujourd’hui à la tête de deux empires du spectacle au rayonnement planétaire: le Cirque du Soleil et le Festival Juste pour rire.

Le Cirque et Juste pour rire font la fierté des Québécois. On est toutefois loin de se douter de l’étendue internationale et de la grosseur de la machine qu’ils font rouler. À lui seul, le Cirque du Soleil de Guy Laliberté a réalisé un chiffre d’affaires de 620 M$ US en 2006. Le plus gros des profits étant amassé par les productions à l’étranger. Fait étonnant, 90% des dépenses du Cirque se font pourtant au Québec.

Cela fait partie de la philosophie commune du Cirque et de Juste pour rire de garder le Québec comme pierre d’assise, mais aussi comme lieu de leur siège social. Le Cirque, qui compte 3000 employés, continue de placer ses pions sur la mappemonde et pas seulement sur le Strip de Las Vegas.

De Baie-Saint-Paul à Tokyo

Dire que tout a commencé à Baie-Saint- Paul, dans Charlevoix, en 1982. Guy Laliberté monté sur des échasses s’était mêlé aux touristes d’une fête foraine avec d’autres saltimbanques. C’est à cet instant précis que tout est né. L’éclair de génie, celle de créer un cirque aux dimensions humaines, où les acrobates seraient aussi comédiens. Depuis sa naissance, près de 60 millions de personnes ont vu un spectacle du Cirque du Soleil à travers le monde.

Au coeur de cette incroyable machine, Guy Laliberté est resté un homme simple, avec un goût du luxe certain. Il est tout de même un des six Québécois qui font partie du club sélect des milliardaires du magazine Forbes.

Mais il est resté très généreux. Il aime bien s’entourer de son petit groupe d’amis québécois lors de ses voyages aux confins de l’Afrique ou du Brésil, question de partager ses découvertes. Il aime aussi recevoir et s’entourer de gens d’horizons différents, par exemple lors des grands dîners qu’il donne chez lui, auxquels Bono assiste volontiers.

Lors des premières de spectacles, il accueille les invités à l’entrée du chapiteau, se fait discret et enthousiaste devant leur amusement. Les fêtes qui suivent en mettent toujours plein la vue aux convives: limousines gratuites, kiosques de traiteurs à perte de vue, massages, fontaines de chocolat. Des fêtes où on retombe en enfance les yeux grands ouverts. L’émerveillement, c’est justement une faculté que Guy Laliberté, 47 ans, ne semble pas avoir perdue malgré la notoriété.

Gilbert Rozon

C’est aussi le cas de Gilbert Rozon. Ce dernier se souvient de son enfance, durant laquelle il a été privé du plaisir de jouer et de s’amuser. Il a donc décidé plus tard de se créer son propre univers ludique: Juste pour rire. Il vient d’une famille ultra-catholique, où les enfants ont dû gagner leur pain dès leur jeune âge, travailler au champ, bûcher du bois. C’est dans son petit village de l’Outaouais qu’il a développé le sens des affaires. À 14 ans, il était déjà le fossoyeur du village!

Son ascension n’a toutefois pas été sans obstacles. Aux débuts du Festival Juste pour rire, en 1983, il avait déjà 1M$ de dettes. Aujourd’hui, à 52 ans, son festival rapporte près de 100M$ seulement à Montréal et l’affluence est passée de 16 000 visiteurs au départ à plus de deux millions de festivaliers l’an dernier. Son entreprise propose des émissions de télé dans 125 pays, des festivals à Montréal, Nantes, Toronto cet été et bientôt Chicago, et un service de gérance d’artistes à Londres, Paris, Montréal et Los Angeles.

Pas mal pour un petit gars de Saint- André-d’Argenteuil qui passe aujourd’hui sa vie dans les avions. De son siège, il peut être témoin de son rayonnement, qui atteint même la stratosphère; des touristes se bidonnent devant les sketchs de Juste pour rire, présentés par 95 compagnies aériennes.


Vidéos

Photos