Un show érotique pour le Cirque du Soleil

Arts et scène - Un show érotique pour le Cirque du Soleil

 

par Michelle Coudé-Lord - Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 19-11-2006 | 15h19

Habitué d’être un magicien des mots au théâtre, voilà que le metteur en scène René-Richard Cyr travaille depuis janvier à un show érotique où le corps est roi. Un hymne à l’amour et au désir dans un spectacle nouveau genre du Cirque du Soleil baptisé Zumanity. Le premier cabaret érotique prendra l’affiche le 31 juillet prochain à Las Vegas.

C’est le quinzième spectacle du Cirque du Soleil et ses tout premiers pas dans le monde de l’érotisme.

En pleine répétition dans les ateliers du Cirque du Soleil à Montréal jusqu’au 25 mai, René-Richard Cyr nous parle avec passion de cet immense défi de carrière.

«Nous voulons créer une espèce de célébration du désir avec le moins de notions morales possible», dit-il lors d’un entretien hier avec Le Journal de Montréal.

Le metteur en scène a vu plusieurs shows érotiques sur la Strip à Vegas et il a remarqué que c’était surtout des spectacles pour des gars avec des showgirls à la poitrine fortement en évidence.

«Les filles sont dénudées, montrent leurs seins, il n’y a pas de place pour l’imagination. Le genre a nettement besoin d’être renouvelé. Nous, ce sera une rencontre des hommes et des femmes, la réunion des corps toute en subtilité et en finesse. Nous voulons redonner les lettres de noblesse à l’art du spectacle érotique dans un univers où l’hypersexualité est exploitée partout.»

Énergie-charisme
Il y aura 50 personnes sur scène dont une dizaine de musiciens. Acrobates, danseurs, chanteurs, acteurs ont été recrutés grâce à la banque de milliers de talents passés en audition par le Cirque du Soleil partout dans le monde. Et ne cherchez pas les canons de la beauté au corps fabriqué.

«Les artistes sont âgés entre 20 et plus de 65 ans. J’ai des corps avec de belles rondeurs et non des canons de la beauté. Une gêne naturelle et une pudeur peuvent aussi séduire. Zumanity est un hymne à la beauté humaine. Et les femmes rondes et plantureuses sont source aussi de fantasmes masculins.»

Pourquoi avoir choisi le nom Zumanity ?

«Au début de cette aventure, je disais aux gens que j’étais à la recherche d’un beau zoo humain… or, cela a donné le spectacle Zumanity

Loi du Nevada
La loi du Nevada est très stricte pour ce genre de spectacle.

«Nous n’avons pas le droit de montrer les sexes humains. Ce n’est pas un problème, car nous ne préparons pas un spectacle pornographique. Mais il y a une façon de montrer le désir et de provoquer tout en restant dans les limites du bon goût.»

René-Richard Cyr dit avoir été ébahi très souvent par «la puissance, la force et la sensualité des corps des acrobates lors des autres spectacles du Cirque du Soleil»

. «Cette fois-ci, nous allons essayer de réunir l’énergie, le charisme et l’érotisme de tous ces corps d’hommes et de femmes sur scène.»

Place aux fantasmes
René-Rychard Cyr entend bien profiter au maximum de ce nouveau théâtre de 1 256 sièges construit spécialement au New York-New York Hôtel-Casino de Las Vegas pour ce premier spectacle érotique du Cirque du Soleil à Las Vegas.

«Nous laissons tomber le quatrième mur, le public sera très près de la scène. Le décor est de velours, il y a des alcôves sombres et l’éclairage est tamisé. C’est la célébration de l’amour et place aux fantasmes», ajoute René-Richard Cyr qui, depuis trois semaines, reçoit l’aide d’un autre homme de théâtre, Dominic Champagne.

Ce dernier a signé le spectacle Varekai, le dernier spectacle du Cirque du Soleil qui a remporté un vif succès. D’ailleurs Varekai était présenté en grande première new-yorkaise hier soir, un an après ses débuts à Montréal.

«Je n’ai jamais attendu un tel défi. Je suis ravi de vivre cette belle aventure avec le Cirque du Soleil», conclut René-Richard Cyr qui s’installera avec sa troupe dans son nouveau théâtre dès le 9 juin prochain.

Les billets pour Zumanity sont en vente à partir du 22 mai et les prix varieront selon le fauteuil que vous choisirez : un tabouret coûtera 55 $US, un fauteuil solo 75 $US et un canapé duo 190 $US.

Thierry Mugler conçoit les costumes et la musique est du compositeur Simon Carpentier, une première pour cet artiste.

Zumanity écrira, dit-on, le tome II de l’histoire du Cirque du Soleil.


Vidéos

Photos