Mise à jour: 03/02/2011 02:43  
Biographie
Un livre sur l’histoire de Julian Assange

Dany Bouchard
 

L’éditeur Pierre Turgeon, connu pour ses controversés ouvrages sur Guy Laliberté et Michael Jackson, s’apprête à publier une biographie non autorisée de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks.

Le livre, qui doit être sur les tablettes à la fin du mois de février ou au début de mars, est écrit par deux journalistes de Los Angeles, Valérie Guichaoua et Sophie Radermecker.

« Notre concurrent le plus direct sera l’autobiographie qu’Assange prépare et qui doit sortir en avril ou en mai, explique Pierre Turgeon, le patron de Cogito Groupe Média, une nouvelle maison d’édition qu’il opère depuis novembre.

On sera quand même les premiers sur le marché avec notre livre », précise-t-il.

Julian Assange et Wikileaks, La guerre pour la vérité est une biographie « critique et non autorisée », selon Cogito, « un livre que Julian Assange ne peut pas écrire luimême », précise la maison d’édition.

Les deux auteures ont enquêté sur le passé de Julian Assange, et elles se sont rendues en Islande, en Angleterre, en Australie et en Suède pour trouver réponses à leurs questions.

« On parle en détail de toutes les accusations de viol et d’agression sexuelle qui pèsent contre lui, en Suède, précise M. Turgeon.

« Dans son autobiographie, on sait qu’il ne parlera pas de ce sujet-là. »

Révélations québécoises

Selon Pierre Turgeon, les deux journalistes racontent l’enfance de Julian Assange et font diverses révélations quant à la fondation de Wikileaks, spécialisé dans la divulgation de documents confidentiels de toutes sortes et, souvent, de grande importance.

« On a des leaks, de Wikileaks, indique l’éditeur québécois, en évoquant certaines informations obtenues quant à des échanges, jusqu’ici confidentiels, entre les dirigeants québécois et américains de l’Église de scientologie.

Le livre sera évidemment disponible au Québec, mais il sera aussi distribué en France et aux États-Unis.

«On s’attend, d’après la réaction des grandes chaînes de librairies aux États- Unis, à un livre qui pourrait facilement être numéro un sur la liste des best-sellers du New York Times.

C’est un très gros coup. (...) C’est l’homme dont on parle le plus, en ce moment, sur la planète», rappelle Pierre Turgeon.

Compagnie américaine

À la tête de Transit Éditeur, Pierre Turgeon s’est fait connaître en publiant des ouvrages controversés comme Guy Laliberté: La vie fabuleuse du créateur du Cirque du Soleil, et Michael Jackson: Les dernières années, tous deux écrits par Ian Halperin.

En novembre dernier, Pierre Turgeon a fondé Cogito Groupe Média.

«C’est une compagnie américaine, explique ce dernier.

C’est pour avoir une meilleure diffusion aux États-Unis, un meilleur rayonnement. C’est une compagnie publique américaine, inscrite à la bourse, qui nous permettra de financer de gros projets.»

Pierre Turgeon, qui est l’actionnaire majoritaire de la nouvelle maison d’édition, est à la fois président de Transit et de Cogito.

Cogito vient d’ailleurs tout juste de faire paraître le livre Moi, Charles Manson, la première autobiographie du célèbre meurtrier américain.

«Le livre en est déjà à sa deuxième réimpression aux États-Unis’, signale l’éditeur.

Au cours des prochaines semaines, Cogito publiera notamment une biographie d’Isabelle Adjani, La légende Adjani, écrite par Erwan Chuberre.

« L’entente circule entre les parties »

Guy Laliberté serait sur le point de recevoir les excuses qu’il réclame à la suite de la publication de sa biographie non autorisée, en juin 2009.

« L’entente circule entre les parties », indique Pierre Turgeon, président de la maison d’édition Transit qui a publié le livre Guy Laliberté: La fabuleuse histoire du créateur du Cirque du Soleil, écrit par Ian Halperin.

« Aux dernières nouvelles, c’est à la veille de revenir avec les signatures de tout le monde. »

Selon M. Turgeon, l’auteur doit, en principe, formuler des excuses à Guy Laliberté.

« Ian (Halperin) doit s’excuser en disant qu’il regrette et que ça a pu causer des torts, indique Pierre Turgeon.

« Je suis passé à autre chose. Je ne veux pas perpétuer une guerre qui n’a pas lieu d’être. Je suis content de ça », dit l’éditeur à propos de l’entente hors cour qui se dessine.

Ian Halperin

Pierre Turgeon a aussi un différend à régler avec Ian Halperin.

L’auteur accuse Transit de lui devoir certaines sommes en lien avec ses droits d'auteurs sur le livre Michael Jackson, les dernières années.

Mais selon Pierre Turgeon, Transit et Ian Halperin ne s’entendent pas sur le partage de la note laissée par les avocats qui ont eu à défendre leur cause devant les tribunaux.

« Il y a eu énormément de frais juridiques. Je pense qu’étant donné le contrat, (...) on ne doit pas être les seuls à payer les frais juridiques.

« J’ai bon espoir que ça se règle, confie le président de Transit. On est en médiation et on doit se rencontrer à la fin du mois de février. »

 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés