Mise à jour: 29/11/2010 10:16  
Royaume-Uni
Mort d'un homme au G20 de Londres: un policier en commission de discipline
 

Un policier anti-émeutes qui avait frappé et poussé violemment à terre un homme – décédé par la suite - pendant les manifestations anti-G20 à Londres en avril va passer devant une commission de discipline, a annoncé lundi Scotland Yard.

Ian Tomlinson, un marchand de journaux, rentrait chez lui le 1er avril quand il s'était retrouvé par hasard au milieu des opposants au sommet du G20 rassemblés à proximité de la Banque d'Angleterre, dans le centre de Londres.

Un policier anti-émeutes, Simon Harwood, l'avait frappé avec une matraque et l'avait violemment poussé par derrière, le faisant lourdement chuter face contre terre, selon des images vidéo qui ont fait le tour du monde. Ian Tomlinson était décédé quelques minutes plus tard.

En juillet, le parquet général avait classé sans suite l'enquête préliminaire à l'encontre du policier, estimant ne pas avoir suffisamment de preuves, ce qui avait soulevé l'indignation de la famille de la victime.

Le policier va comparaître devant une commission de discipline de trois membres, qui doit se réunir dans les 30 jours.

«Simon Harwood devra répondre des actes qui lui sont reprochés, d'avoir poussé et porté un coup à M. Tomlinson, et d'avoir causé ou contribué sans le vouloir par ces actes dangereux à sa mort», a indiqué Scotland Yard dans un communiqué.

«La procédure n'a pas pour fonction d'évoquer des allégations criminelles», a souligné Scotland Yard. «Sa seule fonction est de déterminer si la conduite du policier a été à la hauteur des critères exigés, et d'aboutir à une éventuelle sanction disciplinaire si cela n'était pas le cas».

La sanction la plus élevée que peut infliger la commission est le renvoi sans préavis du policier.


 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés