Mise à jour: 21/12/1999 16:58  
Le câblo-opérateur UPC se renforce en France
(Canoë)
 
(AFP) Le câblo-opérateur européen UPC (United Pan-European Communications), d'origine américaine, déjà bien implanté dans l'Hexagone, a annoncé mardi le rachat de la filiale française du câblo-opérateur américain InterComm.

En mettant la main sur son concurrent, le groupe UPC qui est basé à Amsterdam récupère dans son escarcelle les réseaux câblés de Câble Services de France, Sud Câble Services, Première Câble Vision, Cité Interactive et TME (Havre).

«Au total, cela représente, 500 000 prises potentielles, entre 80 000 et 85 000 prises raccordables et entre 20 000 et 25 000 abonnés», a précisé à l'AFP Patrick Drahi, P.D.G. d'UPC France.

Au terme de la transaction, le groupe UPC détiendra 92% du capital d'UPC France et InterComm Holding 8%. Le montant du rachat n'a pas été dévoilé mais, selon Patrick Drahi, «une fois le réseau construit, celà nous reviendra à 3 000 francs (683$ CA) la prise».

Le groupe UPC avait commencé à s'implanter dans l'hexagone en rachetant en 1996 le réseau câblé Médiaréseaux puis les réseaux câblés de Timewarner Câble. Il a également mis la main sur les câblo-opérateurs français Vidéopole et Réseaux Câblés de France (RCF).

En France, le groupe aura investi au total à la fin de l'année 1999 deux milliards et demi de francs (569 millions$ CA), «avec un rythme d'investissement prévu d'un milliard de francs par an pendant trois ans».

Le groupe UPC, filiale consolidée de UnitedGlobalCom et dont Microsoft détient 8%, propose des services de télévision par câble, de téléphonie, d'accès Internet à haut débit et de programmation dans 12 pays d'Europe et en Israël.

Copyright © 1999 AFP

 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés