Confidences: la beauté apporte-t-elle à manger ?

20 novembre 2009 | 11h58
- ARGENT
Anne Marcotte
Collaboratrice, Argent

Les beautés de l’émission « Le Banquier » défilaient à l’écran de mon téléviseur. J’observais avec attention ces mannequins, hautement agréables à regarder, se pavaner avec de petites valises remplies d’argent. Curieusement, cela me fit penser à une drôle d’expression populaire qui dit que la beauté n’apporte pas à manger… Vraiment ?

J’ai déjà lu une étude qui démontrait qu’à compétences égales, une femme ou un homme présentant un physique attrayant augmentait ses chances de décrocher un emploi convoité. Sur le coup, le résultat de cette analyse m’avait laissée bien perplexe. Puis, avec un peu de recul, je me suis dit qu’il y avait assurément là une certaine vérité.

À bien y penser, ne sommes-nous pas tous un peu sensibles aux atouts dégagés par les différents visages de la beauté ?

Méchants pétards

Personnellement, je me sens vraiment interpellée par la beauté des entrepreneurs acharnés à faire leur place dans le monde des affaires. Leur charisme, leur dynamisme, leur intensité et leur persévérance attirent toujours vivement mon attention. Pour dire vrai, c’est constamment un réel plaisir pour moi de poser mon regard sur ces gens énergiques et authentiques qui ont du chien et bien du cœur au ventre.

Je me souviens, entre autres, de mes rencontres avec Renée-Claude, une jeune entrepreneure. Elle est à la tête d’une toute petite entreprise qui offre une gamme d’objets promotionnels. Depuis quatre ans, elle a développé une réelle passion pour les objets lumineux et elle en fait sa spécialité. Jusqu’ici, on pourrait dire qu’on ne voit rien d’exceptionnel…

Puis, je me suis mise à la croiser plus souvent dans différentes activités professionnelles. Elle travaille fort pour développer ses affaires. On sent qu’elle est hyper motivée à faire croître sa compagnie. J’ai remarqué que plusieurs clients potentiels ne lui prêtent pas vraiment encore beaucoup d’attention. Mais ça viendra. Comme c’est venu pour moi. Parce qu’à force de la côtoyer, on finit inévitablement par réaliser quelque chose d’important. Aucun de ses produits promotionnels figurant parmi les plus scintillants ne réussit à s’illuminer davantage que les étincelles que l’on voit briller dans ses yeux lorsqu’elle parle de son entreprise.

Dernièrement, j’ai su que cette femme pourrait attirer les regards sur elle bien plus rapidement. En fait, ça m’a pris plus d’un an avant de savoir que j’avais devant moi, une ancienne athlète en plongeon qui s’était, entre autres, qualifiée au 2e rang des championnats canadiens de Winnipeg au Manitoba en 1985. Et ça, c’est sans parler de toutes ses autres performances spectaculaires notamment au Japon, en Yougoslavie, en Allemagne et j’en passe. Bref, des exploits qui rehaussent sa capacité d’entreprendre, n’est-ce pas de toute beauté ?

En ce qui me concerne, sans même connaître son statut d’athlète chevronnée, elle avait déjà gagné, plusieurs mois auparavant, toute mon attention. Mieux, elle avait même réussi à décrocher quelques commandes avec notre entreprise.

Finalement…

Petits ou grands, minces ou ronds, les jeunes entrepreneurs qui osent tenter de faire leur place sont tous, à mes yeux, vraiment très beaux à voir.

Est-ce que la beauté apporte à manger ? D’un point de vue business, je crois que de s’afficher fièrement, avec conviction, passion et persévérance, finit par générer assurément, un jour ou l’autre, de nouveaux revenus et de bonnes affaires.

Alors allez-y, foncez, c’est beau de vous voir aller… les beautés !

Une tribune pour vous !

Je vous remercie de partager avec moi vos rêves, vos ambitions, vos anecdotes stimulantes, vos inquiétudes, vos succès, etc. Vos courriels sont nombreux et vos histoires m’intéressent toujours. anne.marcotte@vivemtia.ca