Mise à jour: 23/02/2008 07:36  
Assemblée nationale
Charbonneau veut abolir la période de questions
(Journal de Québec) Le Journal de Québec
 

L'ex-président de l'Assemblée nationale et député péquiste Jean-Pierre Charbonneau propose d'abolir la période de questions.

Dans un texte qui paraît dans le dernier numéro de L'Actualité, M. Charbonneau préconise trois changements à la tradition parlementaire québécoise. L'introduction du vote libre et l'interdiction de la suspension des règles de procédure -- le «baîllon» -- sont des suggestions déjà entendues, mais l'abolition de la période de questions quotidienne est une nouveauté dans le paysage politique.

«La période de questions est devenue une foire d'empoigne, un duel partisan de marquage de points, a déclaré au Journal celui qui a présidé l'Assemblée de 1996 à 2002. Très souvent, tu n'as pas de réponse aux questions posées, tandis que les questions ne sont pas toujours posées pour avoir de vraies réponses, mais pour faire mal paraître l'adversaire. Donc, ça ne permet plus de contrôler le gouvernement, c'est un cirque qui écoeure le monde.»

Pour compenser l'abolition de la période de questions, M. Charbonneau propose que les ministres du gouvernement soient plutôt convoqués régulièrement par la commission parlementaire de l'Assemblée dont ils relèvent. «On aurait plus de temps pour aller au fond des choses et l'ambiance serait plus sérieuse, Un peu comme lors de l'étude des crédits budgétaires des ministères», soutient-il.

Une autre possibilité serait de généraliser le concept de l'interpellation du vendredi, qui permet aux partis d'opposition de questionner un ministre sur un sujet de leur choix. «Mais ça n'intéresse pas beaucoup les médias», reconnaît-il, ajoutant d'ailleurs que ceux qui perdraient le plus avec ses propositions seraient les journalistes «pour qui la période de questions est le meilleur show en ville !»

Depuis les années 1960, la très grande majorité des propositions de réforme parlementaire sont restées lettre morte.


 
 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés