Mise à jour: 24/01/2008 15:09  
Plan vert
Montréal protégera désormais le mont Royal
(Canoë)
Virginie Roy
 
La Ville de Montréal déposera un nouveau plan de protection et de mise en valeur du mont Royal dès la prochaine séance du conseil municipal, a annoncé aujourd’hui Helen Fotopulos, mairesse de l’Arrondissement du Plateau Mont-Royal. De plus, les protections prévues s’appliqueront, en vertu d’un règlement de contrôle intérimaire qui les rend effectives, dès le dépôt du plan au conseil municipal.

Le but de cette manœuvre est de préserver et mettre en valeur le «poumon» vert de la Ville de Montréal. Ainsi, les mesures proposées couvrent trois enjeux cruciaux: les milieux naturels, les milieux construits et aménagés, les paysages et les vues.

Par exemple, le régime de protection des milieux naturels prévoit la conservation modulée des milieux écologiquement riches et la création de corridors de biodiversité. Le plan est également très précis en ce qui a trait aux limites d’implantation et de hauteur des constructions autour et sur la montagne. Des normes et des critères plus rigoureux sont également prévus pour protéger les paysages caractéristiques de la montagne, de même que les points de vues à partir et vers le mont Royal.

«La préoccupation majeure des Montréalais à l’égard de la montagne demeure sans contredit sa préservation. Avec la mise en vigueur des régimes de protection inclus dans le Plan, jamais la montagne n’aura fait l’objet d’une protection aussi complète», a déclaré Mme Fotopulos.

Consultation publique

Ce plan sera aussi soumis à une large consultation pour laquelle l’Office de consultation publique de Montréal sera mandaté. Le processus d’adoption du plan s’échelonnera sur plusieurs mois. Le projet sera alors revu selon les recommandations de l’Office.

Le comité exécutif dit être conscient du fait que plusieurs intervenants ayant un intérêt pour le mont Royal entrent en jeu. En effet, la montagne fait toujours l’objet d’une pression de développement. Mais selon Mme Fotopulos, la majorité est en faveur d’un tel Plan de protection.

«Ce règlement ne signifie pas le gel de tout développement sur la montagne et à son pourtour. Les projets cohérents avec les orientations du Plan proposé pourront recevoir l’autorisation d’aller de l’avant. Il s’agit de guider le développement vers une voie d’avenir, plutôt que de perpétrer le statu quo», a précisé Mme Fotopulos.

Par ailleurs, le Plan propose aussi de poursuivre la mise en valeur du mont Royal, notamment en améliorant l’accessibilité à la montagne, en renforçant les structures d’accueil et en dotant le mont Royal d’outils d’encadrement et d’harmonisation plus efficaces pour en gérer les multiples facettes.


 
 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés