Mise à jour: 04/03/2007 08:25  
Policier abattu
Un des crimes les plus graves
(Journal de Montréal) Vincent Larouche et Charles Poulin
Le Journal de Montréal
 

Au Canada, tuer un policier est un des crimes les plus graves qui soit. La loi prévoit une peine de prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 25 ans pour les assassins de policiers.

«Le meurtre d'un policier dans l'exercice de ses fonctions est un facteur tellement aggravant que le législateur l'a mis dans la loi», explique le criminaliste Jean-Pierre Rancourt.

Me Rancourt explique que ce genre de crime est automatiquement considéré comme un meurtre au 1er degré, sans que la poursuite n'ait à démontrer la préméditation.

Prison à vie

En novembre 2003, Stéphane Boucher, 25 ans, a été reconnu coupable du meurtre du policier Benoît L'Ecuyer. Il a écopé de la prison à vie avec un minimum de 25 ans à purger.

Le procès de François Pépin, accusé du meurtre de la policière Valérie Gignac, est toujours en cour.

En 1986, Réal Poirier, accusé du meurtre de la policière Jacinthe Fyfe, avait échappé à la prison en raison de ses troubles psychologiques. Le tribunal l'avait acquitté pour cause d'aliénation mentale.

cpoulin@journalmtl.com


 
 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés