Normand Hébert entre en fonction en pleine polémique

17 novembre 2006 | 12h51
Webfin ARGENT- ARGENT
Valérie Dufour
Le Journal de Montréal

Placé une nouvelle fois dans l'embarras, le gouvernement Charest a annoncé hier la nomination de Norman E. Hébert pour présider le conseil d'administration de la Société des alcools du Québec (SAQ).

M. Hébert est président et chef de la direction du Groupe Park Avenue, une entreprise qui se spécialise dans la vente de véhicules. Cet homme d'affaires montréalais siège actuellement au conseil d'administration d'Hydro-Québec et de l'hôpital Sainte-Justine.

Cette nomination survient au même moment où l'on apprend que la présidente par intérim du conseil, Michèle Thivierge, fait l'objet d'une enquête de la société d'État. Mme Thivierge a annoncé sa démission hier matin.

La semaine dernière, l'avocate se serait présentée dans une succursale de la SAQ pour y faire d'importants achats. Au moment de payer, on lui aurait remis deux billets à gratter lui donnant droit à un rabais.

Selon ce qui a été rapporté, Michèle Thivierge aurait été mécontente de n'obtenir que 10 % de réduction sur ses bouteilles. Elle aurait exigé d'avoir un coupon supplémentaire en disant qu'elle y avait droit en tant que présidente de l'organisme.

Plainte

L'incident a été rapporté par un employé de ce magasin et une plainte a été transmise au comité d'éthique et de gouvernance de la SAQ. La société d'État a refusé de confirmer ou d'infirmer cette information et Mme Thivierge n'a pas rappelé le Journal pour clarifier la situation.

Au bureau du ministre des Finances, Michel Audet, on a assuré que les deux incidents n'étaient pas reliés. «Elle occupait le poste par intérim et on était prêts à faire cette nomination», a indiqué son attaché de presse, Michel Rochette.

L'hiver dernier, la SAQ a été secouée par une crise quand on a découvert qu'elle avait tenté de forcer ses fournisseurs européens à hausser leurs prix de gros pour amenuiser l'effet de la hausse de l'euro sur ses profits. Le vérificateur général doit déposer son rapport sur le sujet la semaine prochaine.

Norman E. Hébert touchera 16 000$ par an et 750$ par séance du conseil d'administration ou de tout autre comité. Raymond Boucher avait démissionné de son poste de président du c.a. en février dernier. Il avait été remplacé par intérim en avril par Michèle Thivierge.